Liens commerciaux

0

Ils ont donné de la voix, au sujet de la déclaration de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO), au sujet des conclusions de la démarche entreprise entre les parties prenantes à la crise politique actuelle en RDC. Il s’agit du groupe des partis politiques du Rassemblement des Forces Politiques et sociales Acquises au Changement, qui estime encore possible d’éviter le chaos, après le 19 décembre, date de la fin du mandat constitutionnel de Joseph, Président de la République. Dans un communiqué signé le vendredi 2 décembre dernier, que La Prospérité publie en toute intégralité dans les lignes ci-dessous, cette plateforme de l’opposition qui a boycotté le dialogue de Kodjo, croit fermement qu’il est encore possible d’arriver à une solution consensuelle avec la Majorité au pouvoir. Pour cela, il se dit prêt à se mettre sur une même table, en vue de discuter, mais avant la date du 19 décembre. Ci-après, l’intégralité du communiqué du Rassemblement.

Communiqué de presse

Le Rassemblement tient à fixer l’opinion tant nationale qu’international sur le contenu du communiqué de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) du 2 décembre 2016, en rapport avec sa mission de bons offices dans la médiation entreprise par elle avec le soutien de toutes les parties prenantes.

Le Rassemblement a noté avec satisfaction l’implication continue de la Haute hiérarchie de l’Eglise Catholique dans la recherche d’une solution appropriée à la crise qui frappe la République Démocratique du Congo et qui peut l’entrainer dans le chaos.

Le Rassemblement appuie la démarche engagée par le médiateur pour cristalliser les points de convergences et pour rechercher un consensus sur les points de divergences relevés.

A cet effet, et devant l’urgence soulignée par la CENCO, le Rassemblement réitère son engagement et sa volonté maintes fois exprimés, notamment lors de la rencontre entre la délégation de la CENCO et le Président du Conseil des sages en date du 30 novembre 2016 de soutenir les efforts déployés par la CENCO jusqu’à la tenue d’un dialogue réellement inclusif.

Le Rassemblement se tient pleinement à la disposition de la CENCO pour les négociations directes proposées par elle en vue d’aboutir à un compromis politique global pouvant conduire à la tenue effective d’élections démocratiques, crédibles et transparentes dans le plus bref délai.

Le Rassemblement prend à témoin le peuple congolais et la Communauté Internationale de considérer sa disponibilité permanente au dialogue en vue de trouver une solution pacifique avant l’expiration du second et dernier mandat de Monsieur Joseph Kabila, ce 19 décembre 2016, et d’éviter ainsi au pays le chaos programmé par sa famille politique.

Fait à Kinshasa, le 02 décembre 2016

Le porte-parole du Rassemblement

Bruno Tshibala Nzenzhe
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

ORAO TELECOM

 
Top