Liens commerciaux
           

0

Le président de l’UNC s’est réjoui des avancées qu’il a qualifié de spectaculaire concernant les différents points de divergences initialement soulevés par la CENCO. Vital Kamerhe révèle point par point le contenu de l’accord et confirme le maintien de Joseph Kabila à la tête du pays en contrepartie d’un partage du pouvoir au niveau du gouvernement central et des gouvernements provinciaux.

« Il y a des avancées spectaculaires. Nous avons déjà la fumée grise et la fumée blanche, c’est pour demain.
De 1, les évêques nous ont fait une synthèse que tout le monde a apprécié. Toutes les composantes ont accepté que le président Kabila reste pendant cette période jusqu’à la tenue des élections, y compris le Rassemblement
2. En contrepartie, le président, càd sa famille politique ne doit pas garder toutes les institutions. Le gouvernement va être réclamé certainement par d’autres composantes, mais l’Assemblée National et le sénat demeurent. Les Assemblées provinciales demeurent aussi. Il y aura recomposition des gouvernements provinciaux
3. Personne ne va toucher à la constitution pendant cette période de transition
4. Nous avons fait des propositions par rapport au calendrier électoral. La CENI avait fait deux propositions: élections en 2017, nous utilisons le vote électronique ou alors, selon le calculs, on peut faire les élections en 2018. Nous avons écarté les deux propositions et nous avons proposé que puisqu’il s’agit du peuple qui attend de nous un sursaut patriotique, de garder 2017. De toute façon, il y a toujours l’incise qui dit qu’on peut prolonger en cas de problème.
Aujourd’hui, je pense que les esprits se sont apaisés. Demain, je suis convaincu que nous aurons un accord. »

Vital Kamerhe confirme en outre qu’un comité dont la dénomination doit encore être précisé sera mis en place pour le suivie de l’accord.

“Nous avons parlé aussi du Conseil de transition. À cité de l’UA, nous avions parlé du comité de suivie. Nous avons convenu que ça sera ni l’un ni l’autre. Et demain une petite équipe va travailler pour une formulation qui ne sera ni celle de la cité de l’UA ni celle du Rassemblement. »

Feront partie de cette comité, Étienne Tshisekedi, Kampiamba Nkulu, Delly Sessanga et Azarias Ruberwa a confié à ACTUALITE.CD le président de l’UNC

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

 
Top