Liens commerciaux

0
"Nous saluons les sanctions de l'UE et des USA qui constituent un message fort à l'endroit des prédateurs des Droits de l'homme en RDC. C'est une mise en garde sévère lancée contre les membres du gouvernement et de la majorité présidentielle, qui seront tentés d'emboiter le pas de ceux qui sont sanctionnés aujourd'hui, pour qu'ils sachent qu'ils subiront le même sort.

L'ACAJ les exhortent une fois, à abandonner la politique de répression de l'exercice des libertés publiques et de harcèlement des opposants et des membres de la société civile qui exigent le respect de la Constitution et la conclusion rapide, avant le 19 décembre 2016, d'un accord inclusif organisant la gestion du pays à partir du 20 décembre et d'un calendrier contraignant permettant la tenue de l'élection présidentielle d'ici là fin de l'année 2017.






Les responsables des services de sécurité - ANR et DEMIAP - de maintien de l'ordre ainsi que de la Justice - qui arrêtent, détiennent et font torturer des citoyens à cause de l'expression de leurs opinions doivent cesser, ce comportement et s'engager dans la promotion et la protection des droits de l'homme et de la démocratie conformément à la Constitution en vigueur.





Ceux qui ont appauvri l'Etat par les actes de détournement des fonds publics, de corruption, d'enrichissements illicites, de blanchiment de capitaux et de bradage des ressources naturelles doivent y mettre fin et restituer sans condition avant que les sanctions ne s'abattent aussi sur eux.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top