Liens commerciaux

0

C’est une ambiance bon enfant qui a régné vendredi 23 décembre dans l’enceinte du ministère des Relations avec le Parlement où la cérémonie de remise et reprise a eu lieu entre le ministre sortant Tryphon Kin-kiey Mulumba et son successeur, Justin Bitakwira. La manif s’est déroulée, côté Bitakwira, en présence des cadres et militants de son parti, l’Alliance pour la République et la Conscience Nationale (ARCN), venus en nombre soutenir leur leader.

Le nouveau ministre, Justin Bitakwira, s’est engagé à porter encore plus haut l’étendard de cet important ministère, dans la continuité de ce qu’a accompli son prédécesseur, Kin-kiey Mulumba. Beau joueur, le ministre Bitakwira a remercié ce dernier pour tout le travail abattu à la tête de ce ministère de "souveraineté et de gouvernance". Sur conseils de son prédécesseur, Bitakwira entend également bénéficier de la confiance du Premier ministre et chef du Gouvernement, du président de l’Assemblée nationale et du chef de l’Etat Joseph Kabila pour mener à bien son travail. Car selon Kin-kiey Mulumba, s’adressant à son successeur, "pour faire un bon ministre des Relations avec le Parlement, il faut être soi-même un homme des relations d’abord".
Mais avant d’être ministre, Justin Bitakwira, l’élu d’Uvira dans le Sud-Kivu, est une vedette à l’Assemblée nationale. Il compte également sur ses bonnes relations dans les travées de l’Hémicycle pour réussir sa mission d’interface entre le Gouvernement et le Parlement. Il faudra compter sur Bitakwira pour que des lois votées par le Parlement et promulguées par le chef de l’Etat soient vulgarisées. "Même dans nos langues nationales", a-t-il assuré. Homme ambitieux, le président de l’Alliance pour la République et la Conscience Nationale promet d’être "le meilleur ministre" de l’équipe Badibanga. "Si celui qui m’a mis ici croit m’avoir envoyé au garage, il se trompe… ". D’ores et déjà, Bitakwira promet de prendre très prochainement son bâton de pèlerin et sillonner le monde pour voir ce qui se fait de mieux ailleurs et le confronter à notre réalité.

LE PARTI D’ABORD
Juste après la cérémonie de remise et reprise, le nouveau ministre s’est adressé, depuis le balcon du MIREPA, aux cadres et militants de son parti qui lui ont témoigné un soutien sans failles depuis l’investiture au Parlement où certains étaient restés avec lui au-delà de 23h. Usant de son franc parler, Bitakwira : "Ce ministère n’est pas un cadeau. Nous nous sommes battus pour cela", dit-il, rappelant que depuis 2009, "nous avons répondu aux consultations du chef de l’Etat pour le dialogue… ". "Si nous n’avions pas créé ce parti, nous n’aurions jamais eu ce ministère. Notre avenir c’est au parti. Si demain nous avons plusieurs députés, nous aurons davantage des ministères…Donc pour moi ce ministère appartient au parti, 80 % des places sont réservées au parti", a insisté le ministre Bitakwira, demandant à l’auditoire d’adhérer massivement au parti. A ceux qui y sont déjà, Bitakwira exige d’eux d’être ambitieux comme lui-même.
Pour clôturer cette journée mémorable, le ministre a convié cadres et militants présents à une terrasse à l’UPN où, sous une pluie battante, il a partagé un verre d’amitié avec tous.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top