Liens commerciaux

0
A l’ouverture de la session extraordinaire du Parlement samedi 17 décembre à Kinshasa, le président du Sénat, Léon Kengo wa Dondo, appelle les participants au dialogue national inclusif « au dépassement des uns et des autres ».




« Le blocage n’est pas une bonne chose », a-t-il indiqué, faisant allusion aux divergences qui persistent aux pourparlers qui se déroulent au centre interdiocésain, sous la médiation de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO).



D’après lui, il vaut mieux une solution médiane que rien du tout.
« Notre peuple attend avec intérêt l’issue heureuse de ce deuxième dialogue. C’est ici le lieu de rappeler que le dialogue n’étant ni un parlement ni une assemblée constituante, ses conclusions ne pourront se placer au-dessus de la constitution », a affirmé le président du Sénat.

La session extraordinaire du Parlement ouverte samedi 17 décembre prendront fin en janvier de l’année prochaine.





Elle devra notamment statuer sur l’investiture du prochain gouvernement ainsi que l’examen du projet de loi budgétaire de l’exercice 2017.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

 
Top