Liens commerciaux

0
Tshikapa: Plusieurs policiers ont rejoint le camp des miliciens, d’après le vice-gouverneur

La ville de Tshikapa a été attaquée tôt ce matin par des hommes présentés comme miliciens de feu Kamwina Nsapu. Des combats se sont déroulés même au centre-ville. Contacté par ACTUALITE.CD, le vice-gouverneur Hubert Ndingo Mvula s’est confié longuement sur ce qu’il qualifie de « manifestation ethno-tribalo politique »

Ce qui s’est passé aujourd’hui à Tshikapa

« Les choses sont mal présentées par ceux qui veulent déformer la vérité, Ce ne sont pas les gens de Kamuena N’sapu, des manifestations que nous avons connu dans la ville de Tshikapa aujourd’hui peuvent être qualifiées de manifestations, ethno-tribalo politique».

Ce qui s’est passé, d’après le vice-gouverneur

« Il y a une organisation appelée Lubanswana qui depuis un certain temps prépare un complot pour attaquer les institutions de l’Etat par rapport aux ultimatum qu’il donne tout le temps, le 19 décembre, le 19 décembre. Ils ont voulu récupérer la situation d’un conflit de pouvoir coutumier dans un groupement de Balubakasanga ou effectivement il y a eu un chef de groupement Mbao Kanka qui est de la famille de KamwIna Nsapu …… »

A la base, un conflit de pouvoir coutumier

« Il y avait un conflit de pouvoir coutumier entre un oncle et son neveu. L’oncle qui régnait était destitué et remplacé par son neveu. Il a été à  Dibaya aux obsèques de Kamuena Nsapu d’où il tire l’origine, il a participé à des  cérémonies mythiques de fétichisme, arrivé ici  il a monté une milice, il a commencé à initier pour se dresser contre son neveu qu’il voulait chasser du pouvoir mais cette initiation a abouti à un genre de comportement de vandalisme généralisé. Les jeunes gens du village commerçait à ériger des barrages pour maltraiter les passants.  Les premiers signaux ont été donnés lorsqu’un commandant revenait d’une mission avec deux policiers, on les a arrêtés, identifiés, déshabillés, le commandant sera laissé parce qu’il était de Bafwana mais le deux policiers tués.

D’après le vice-gouverneur, il ne s’agit nullement des hommes de Kamwina Nsapu

« La manifestation d’aujourd‘hui. Ce sont des gens qui veulent profiter de cette affaire de Kamwina Nsapu pour   faire une revendication politique et les acteurs ont été identifiés, ce sont tous les ressortissants de l’espace de Bafswana. Les gens qui sont venus de Tshikapa, ce sont eux qui ont voulu manifester  pour venir s’attaquer aux institutions de l’Etat mais ils ont été contraints  par les forces de l’ordre. »




Pas encore un bilan…certains policiers ont rejoint le camp ennemi



« Tous les policiers de l’espace Lubanswana sont allés dans l’autre camp avec les armes et les manifestants sont venus ils étaient aussi armés, alors cet affrontement a fait qu’il y ait des morts mais la situation est calme pour l’instant »

Une interview réalisée par Stany Bujakera à suivre intégralement ici.

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

ORAO TELECOM

 
Top