Liens commerciaux

0
.- Les questions se rapportant à l’approvisionnement de la ville de Kinshasa en vivres et autres produits de consommation de première nécessité, à la veille des fêtes de fin de l’année, ont été examinées au cours de la réunion qui a réuni, vendredi au Palais de la Nation, autour du  Directeur de cabinet du Chef de l’Etat, Néhémie Mwilanya Wilondja, quelques membres du gouvernement sortant, le gouverneur de la Banque centrale, le gouverneur de la ville-province de Kinshasa et les opérateurs économiques membres de la Fédération des entreprises du Congo(FEC).
Le ministre sortant de l’Economie, M. Bahati Lukwebo a indiqué à la presse au sortir de la réunion, que c’est sur instruction du Président de la République, Joseph Kabila Kabange que cette réunion s’est tenue en vue d’examiner la situation des prix qui prévalent sur le marché des produits de première nécessité, tant à Kinshasa que sur l’ensemble du territoire national.
Il s’agissait, a-t-il dit, de suivre la situation après avoir observé une flambée de prix sur le marché, variant entre 5 et 10 pourcent, pendant que le gouvernement venait de consentir d’énormes efforts en supprimant pour une durée de trois mois la TVA tant à l’importation qu’à l’intérieur, ce qui pourra avoir pour effet la réduction des prix sur le marché.
Pour Bahati Lukwebo, il a été convenu entre les deux parties que les prix soient fixés de manière consensuelle tant pour les importateurs que pour les détaillants. Et ces prix vont être communiqués aux consommateurs, essentiellement pour des produits de première nécessité comme le chinchard, le poulet, le riz et la viande.
Une attention particulière doit être accordée à la production intérieure, notamment du mais, du manioc et autres produits de grande consommation, de manière que durant toute la période des fêtes de fin d’année et même jusqu’en début de l’année prochaine les prix demeurent stables, ajoutant que le taux de change va être géré au quotidien par la Banque centrale.
Henry Yav Mulang, ministre des Finances sortant, a pour sa part précisé que pendant une période de trois mois, le gouvernement suspend la perception de la TVA pour la viande, le poisson, le poulet et le riz pour permettre aux opérateurs économiques de travailler dans la sérénité.
André Kimbuta, gouverneur de la ville de Kinshasa, a remercié le Chef de l’Etat pour son initiative, qui tient compte du pouvoir d’achat des Kinoises et Kinois, avant de préciser qu’ils viennent d’obtenir des opérateurs économiques une réduction de 18 pourcent des prix.
Prenant la parole aux noms des opérateurs économiques, M. Kimona Bononge, administrateur à la FEC, a fait savoir que cette réunion est l’aboutissement de plusieurs autres tenues à la Présidence de la République.
Pour lui, il faut revoir les fondamentaux de notre pays, car le Congo ne doit pas continuer à vivre de chinchards et de poissons importés ; nous devons donc voir aujourd’hui comment favoriser la production locale, a-t-il dit. 
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

 
Top