Liens commerciaux

0


Vital Kamerhe
 
"Si cet énième débat a lieu aujourd'hui, c'est parce qu'il y a eu l'accord du 18 octobre", dit d'entrée le co-modérateur de l'opposition au dialogue.
 
"Le mérite en revient aux hommes et femmes courageux qui ont accepté de mettre en danger leur crédibilité et leur popularité".
Pour Vital Kamerhe, "quand il s'agit de la paix, quand il s'agit de sauver des vies humaines, il n'y a point de calculs".
 
"Aujourd'hui, l'histoire nous a tous rattrapé", signale le président de l'UNC.

José Makila 
  
Ce dialogue est une "rencontre entre les congolais pour pouvoir harmoniser les points de vue". 
  
Ayant participé au dialogue de la cité de l'union africaine, il estime que "nous n'avons qu'un seul document qui s'appelle l'accord politique que nous avons signé à la cité de l'UA".Aujourd'hui, il faut définir "les divergences (des différents acteurs) pour le bien du congolais". 



  


La seule interrogation qui prévaut, selon José Makila est de "savoir ce qui nous divise réellement, on ne vient pas pour se partager le gâteau mais pour qu'enfin la constitution soit respectée et que la démocratie marche". 
 
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

 
Top