Liens commerciaux
           

0



Le Ministre d’Etat en charge de la décentralisation et réformes institutionnelles, Me Azarias Ruberwa a échangé hier, jeudi 12 janvier 2016 avec deux diplomates dans son cabinet de travail. Il s’agit de David Brown et Bertrand Crombrugghe, respectivement Chargé d’affaires à l’Ambassade des Etats-Unis et Ambassadeur du Royaume de Belgique en République Démocratique du Congo. Au menu de leurs échanges, les questions politiques et surtout la mise en œuvre véritable de la décentralisation. Avec le chargé d’affaires de l’Ambassade des Etats-Unis et Ambassadeur ad intérim des USA, il a été question de l’actualité politique notamment, avec la signature récente de deux accords. Là, l’accent a été mis sur l’inclusivité de l’accord de la saint-sylvestre issu des négociations directes sous les auspices de la CENCO. A en croire ses propos, il faut rapidement régler cette affaire pour permettre à la population congolaise de vivre dans la paix et la quiétude.

Deux diplomates ont défilé hier, jeudi 12 janvier au Ministère d’Etat à la décentralisation et aux réformes institutionnelles. L’Ambassadeur ad intérim des Usa en République Démocratique du Congo qui a été reçu le premier a mis l’accent sur la paix et le soutien de la démarche de la CENCO par son pays. ‘’Nous avons eu des riches échanges surtout, sur la situation politique. On a parlé de l’accord du 18 octobre et de l’Accord du 31 décembre, de la médiation de la CENCO bien entendu et des discussions sur les arrangements particuliers qui sont en cours. En tant que pays ami pour le Congo, on a parlé sur la manière que devrait aider les Usa. On a abordé la question d’inclusivité sur l’accord du 18 octobre qui a exclu le Rassemblement et le MLC. Et puis, maintenant, la question de l’inclusivité quant à l’accord du 31 décembre avec le manque du Mlc et ses alliés ‘’, a confié le chargé d’affaires de l’Ambassade des Usa aux prises avec la presse. En substance, Il a soutenu que les amis du Congo veulent d’une situation où il y a un Accord qui jouit d’un large consensus. Ils ne veulent pas d’une situation où il y a un Accord dont certaines formations qui ont pignon sur rue contestent l’inclusivité. Cet émissaire du pays de l’oncle Sam reste optimiste, en espérant que les négociations des arrangements particuliers peuvent prendre fin dans les jours à venir sur une note agréable. Face aux défis auxquels ils sont confrontés, les efforts fournies par les évêques de la conférence épiscopale nationale du Congo sont soutenus par les Usa et leurs partenaires de la communauté internationale. Par ailleurs, il faut noter qu’il y a crise en République Démocratique du Congo du fait que le processus électoral a connu une impasse qui a conduit à la non-organisation des élections, le fait relève d’une évidence. Ainsi, pense David Brown, la finition des aspects liés à la cogestion durant la transition et la tenue des élections à l’issue de cette période est d’une importance capitale pour les Etats-Unis. Il est impérieux que tout cela se fasse le plus rapidement possible, espère le chargé d’affaire de l’ambassade des USA. D’une part, le peuple a besoin d’un Gouvernement fonctionnel qui peut s’occuper de lui avec efficacité et, d’autre part, toutes les batteries doivent être mises en place pour organiser des élections paisibles. Ce, par un Gouvernement en exercice qui peut solliciter des appuis concrets notamment, de la part de la FMI.

Avec l’Ambassadeur du Royaume de Belgique, les échanges ont tourné autour de l’application effective de la décentralisation en République Démocratique du Congo. De prime à bord, le diplomate belge s’est dit heureux de revoir Me Azarias Ruberwa qui est un ami, dans ses nouvelles fonctions. « C’était un plaisir de revoir le Ministre, qui est un ami, dans ses nouvelles fonctions pour parler surtout des défis qu’il rencontre dans son travail. Il faut réaliser concrètement la décentralisation sur le terrain qui est inscrit dans la constitution et qui a été accéléré avec la création des nouvelles provinces. La Belgique est elle-même un état décentralisé, elle a intérêt d’échanger avec le Ministre. Cela fait partie des relations intimes qu’il y a entre la RDC et la Belgique. C’est encore un domaine supplémentaire que nous pouvons collaborer», a-t-il expliqué devant la presse. Par ailleurs, Bertrand Crombrugghe déclare avoir beaucoup appris du Ministre d’Etat sur la situation politique de la RDC. «Nous avons évidemment abordé la situation politique en termes extrêmement généreux. Le Ministre est quelqu’un de très avisé en la matière, j’ai été très bien informé, j’estime avoir eu une conversation très intéressante à ce sujet là. Mais là, c’était un domaine où je dois apprendre et donc j’étais très heureux d’avoir son point de vue sur la situation politique du pays», a-t-il informé.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

 
Top