Liens commerciaux

0


Le président de la Conférence Episcopale Nationale du Congo(CENCO), Marcel Utembi Tapa, a présenté hier mercredi 11 janvier au Centre interdiocésain un document faisant partie intégrante de l’Accord politique signé le 31 décembre 2016 que l’ensemble du peuple congolais attend avec impatience. Il s’agit principalement de l’arrangement particulier prévu par ledit Accord élaboré et adopté par les parties prenantes.

Il convient de noter que ce document est indispensable à la mise en application dudit Accord. Son avantage consiste à expliquer, concrétiser et préciser la manière dont les principes énoncés dans l’Accord doivent être appliqués. Il définit également les modalités de la mise en œuvre des clauses de l’Accord.

Selon le président de la CENCO, le document très capital dont il est question concerne différents points ci après : la formation du gouvernement, la mise en place du Conseil National de Suivi de l’Accord, le chronogramme pour sa mise en œuvre. A cela s’ajoutent la redynamisation de la Commission Electorale Nationale Indépendante(CENI), le renouvellement des membres du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication(CSAC) ainsi que le suivi de quelques recommandations particulières.

Annonçant qu’un travail de compilation sous forme de schéma synoptique sera présenté aux parties prenantes et fera l’objet des échanges en vue de dégager un consensus sur chaque question sous la modération des Evêques, le prélat président de la CENCO a, dans son discours, remercié les parties prenantes aux présents pourparlers de consolidation de la paix, pour les propositions faites sur les différentes thématiques mentionnées et déposées au secrétariat technique de médiation.

Faire preuve de bonne foi, avoir la volonté politique et la détermination

En rappelant leur sens de responsabilité lors de l’élaboration de l’accord signé le 31 décembre2016, les Evêques catholiques demandent à la classe politique congolaise de faire preuve de détermination, de bonne foi et de bonne volonté politique durant les travaux devant amener à doter rapidement cet Accord de son outil complémentaire en l’occurrence l’Arrangement particulier. Ils leur demandent également de privilégier toujours l’intérêt supérieur du peuple congolais qui souhaite aller rapidement aux élections et voir sa situation sociale s’améliorer au plus vite.

Quatre jours pour achever les travaux

A la question de savoir combien de temps l’élaboration et l’adoption de l’arrangement particulier prendraient, le président de la Conférence Episcopale Nationale du Congo a estimé que quatre jours suffiraient amplement pour que ces travaux soient achevés, c’est-à-dire, du mercredi 11 au samedi 14 janvier 2016.

C’est la raison pour laquelle il a invité les délégués à faire preuve de diligence et de célérité dans la recherche de solutions consensuelles. Comme ligne de conduite, il a souhaité qu’en faisant ce travail, les intervenants prennent soin d’aller à l’essentiel dans un esprit concis, d’éviter des redites et de ne pas verser dans des joutes oratoires.

Par Thony Kambila
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
....
 
Top