Liens commerciaux

0
Les discussions directes entre les parties prenantes au dialogue de la CENCO se sont clôturées sans un compromis pour la signature du document final. Sur les 21 points que doit contenir le document final, 18 ont été adoptés et 3 points ont bloqué la signature de l’accord par les...Les discussions directes entre les parties prenantes au dialogue de la CENCO se sont clôturées sans un compromis pour la signature du document final.

Sur les 21 points que doit contenir le document final, 18 ont été adoptés et 3 points ont bloqué la signature de l’accord par les participants. Il s’agit entre autre du mode de désignation du premier ministre, de la nomenclature de portefeuilles et de l’accompagnement de la mise en œuvre de l’accord par les évêques Catholiques de la CENCO.

Pour Vital Kamerhe, président du parti politique Union pour la Nation Congolaise, le Rassemblement de l’opposition et la majorité présidentielle ne doivent pas bloqué la poursuite du chronogramme de la mise en œuvre de l’accord par leur recherche de positionnement. L’ancien président de l’Assemblée Nationale demande à ces deux plateformes politiques de déverrouiller ce blocage lors de la poursuite des discussions annoncées dans une semaine.

Les évêques qui suspendent les travaux suite à un voyage important ont également appelé les politiciens de la majorité que de l’opposition à plus de flexibilité pour l’aboutissement de ce processus pouvant conduire aux prochaines élections. La CENCO a par ailleurs indiqué poursuivre avec sa mission des bons offices jusqu’à la conclusion de l’accord finale dont les travaux démarrent après une semaine.


Le représentant de la majorité présidentielle a pour sa part annoncé qu’en dépit des blocages, l’accord a obtenu plus d’inclusivité par la signature des parties qui ne l’avaient fait le 31 décembre dernier. « Ainsi le camp présidentiel a annoncé le retrait de sa signature de l’accord sous réserve » a expliqué ce délégué de la majorité présidentielle.

« C’est sur un constat d’échec que le Rassemblement note la fin de ces discussions, dont l’auteur du blocage reste la majorité présidentielle » a de son côté déclaré Jean-Marc Kabund, secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social, annonçant une grande réunion du Rassemblement ce lundi suite à ce blocage.


politico.cd
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

 
Top