Liens commerciaux

0

Le Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, Steve Mbikayi Mabuluki tient à installer un climat de paix, de cohésion et de dialogue permanent dans son secteur. C’est dans ce cadre qu’il a invité les coordonnateurs de différentes Universités et instituts supérieurs publics et privés. C’était le samedi 31 décembre dernier en son cabinet de travail situé sur l’avenue de Haut Commandement dans la commune de la Gombe, à Kinshasa. Pas trop de discours pour le nouveau Ministre surtout que l’objectif était plutôt d’écouter les étudiants. Ces derniers, très satisfaits de l’invitation du Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire ont exposé leurs problèmes, tout en espérant que leur autorité de tutelle pèsera de tout son poids pour apporter des solutions escomptés. Dans son mot introductif, Steve Mbikayi, Patron de l’ESU, a émis le vœu de passer un mandat fructueux, dans un climat de dialogue permanent. Sans hésiter, il a appelé les étudiants à défendre les valeurs au lieu de privilégier le désordre dans des établissements universitaires. Aussi, il a fait savoir que les portes de son ministère resteront ouvertes pour accueillir les coordinations qui viendront exposer des problèmes quelle que soit leur nature.

Réagissant par rapport à cette intervention du Ministre, Serge Mbala, Président de tous les coordonnateurs des étudiants a salué la volonté du nouveau Ministre d’évoluer en restant ouvert envers les doléances des étudiants. Il a profité de cette occasion pour exposer, d’une manière synthétique, les problèmes qui rongent les Universités de la République Démocratique du Congo. De prime à bord, il a parlé des problèmes liés aux infrastructures universitaires notamment, des auditoires, etc. Les étudiants ont profité de cette occasion pour demander au nouveau Patron de l’ESU de peser de tout son poids pour que des dépôts des produits Bukangalonzo et des mini-alimentations soient installés dans tous les espaces académiques où il y a des Homes. Les prix des produits dans ces différents endroits devront être réduits. En ce qui concerne la question liée au transport des étudiants, les coordonnateurs ont émis le vœu de voir les étudiants payés la moitié du coût de transport à tous les niveaux. «Nous sommes venus réclamer à notre autorité de tutelle ce que nous voulons. Premièrement, une formation élitiste. Nous voulons aussi que l’Etat congolais puisse prendre en charge le transport des étudiants. Que les étudiants commencent à payer la moitié du coût de transport que paye tout le monde à tous les niveaux», a dit Serge Mbala. En rapport avec la bourse, les étudiants insistent sur le fait que l’Etat congolais paye au moins la bourse des finalistes au cas où il serait incapable de payer tous les étudiants de la République. «Et nous demandons au Ministre de ne pas suivre les flatteurs qui circulent dans des cabinets, mais plutôt de se fier aux comités de gestion et des coordinations estudiantines, c’est alors que son ministère n’aura aucun problème. Nous avons sollicité des contacts véritables et permanents entre les étudiants et son Excellence. Le reste est détaillé dans le document que nous avons déposé sur sa table. Nous avons été bien reçus. Comme vous pouvez le remarquer, demain, ce sont des festivités, mais l’Excellence a voulu nécessairement nous recevoir aujourd’hui, ce qui est pour nous un bon signe et un bon départ. Nous croyons que tout ce que nous venons de suggérer ici va s’accomplir et nous attendons voir les résultats», a dit le Président des Coordonnateurs des étudiants. Il a également rappelé à la jeunesse estudiantine l’importance de la paix, de la quiétude et de la tranquillité dans les milieux universitaires. Il sied de rappeler que la jeunesse estudiantine a demandé à Steve Mbikayi de transmettre ses remerciements au Chef de l’Etat, Joseph Kabila pour les vivres frais remis dernièrement aux étudiants. «Nous profitons de l’occasion pour souhaiter les vœux les meilleurs à tous les étudiants congolais et nous voulons la paix, la quiétude, la tranquillité dans tous nos sites universitaires. Que les félicitations du Chef de l’Etat ne se limitent pas là bas, mais qu’on continue à se comporter comme des étudiants responsables et cadres de demain de ce pays », ont-ils souhaité.

Steve Mbikayi rassure…

Devant la presse nationale, le Ministre Steve Mbikayi a expliqué le bienfondé de cette rencontre avec les coordinations estudiantines. Aussi, il a relevé la nécessité pour son ministère de travailler dans un climat de paix et de respect mutuel. «D’abord, nous nous sommes entendus que les étudiants doivent faire les études et pas la politique. Ils feront peut être la politique après leurs études. Et que nous allons avoir un dialogue permanent avec eux à chaque fois qu’il y a des problèmes ou des besoins. Notre porte reste ouverte pour eux. Donc, nous voulons faire un mandat dans la paix et la quiétude comme nous a demandé le chef de l’Etat. Quant à d’autres revendications, je crois qu’ils vont avoir des réponses à travers des actes que nous auront à poser. On ne peut pas tout dévoiler maintenant. Il faudra d’abord que nous entrions en contact avec des comités des gestions et les différentes institutions et établissements universitaires de Kinshasa et des provinces. Mais, il y aura des mesures qui seront prises pour répondre à leurs préoccupations», a dit le Patron de l’ESU. Et de poursuivre que j’ai aussi apprécié leur gratitude envers le Chef de l’Etat et le gouvernement pour le geste qu’on a posé en leur donnant des vivres pour la fin de l’année et ils m’ont prié de transmettre leurs remerciements au Chef de l’Etat et je pense je vais bien le faire.

Quel message aux étudiants ?

Un message de Steve Mbikayi aux étudiants : la paix et le dialogue permanent.

« Le message important ce que nous sommes déterminés à rester en contact avec les coordinations des étudiants et chaque fois qu’il y a des problèmes, ils doivent nous contacter. On n’a pas besoin que nos enfants puissent travailler dans les mauvaises conditions, mais dans la mesure du possible, nous allons répondre à leurs préoccupations. Nous avons besoin de la paix. Moi-même j’ai été Président des étudiants et même syndicaliste, je suis parent, moi et le vice-ministre seront là pour chercher des solutions aux différents problèmes des étudiants. Ce, dans la mesure du possible. Nous ne promettons pas des miracles car, nous ne soutenons pas la démagogie, nous allons trouver des solutions ensemble», a-t-il expliqué.

L’Université reste apolitique

Autour de ces échanges, le Ministre de l’ESU, Steve Mbikayi Mabuluki s’est insurgé contre toute sorte de manipulation. Il tient à instaurer un climat de paix et que les étudiants fassent preuve de beaucoup de responsabilités. Réagissant par rapport à cette attente du Ministre, Serge Mbala s’est exprimé en ces termes: « Nous n’avons rien reçu des personnes pour une quelconque manipulation. Nous ne sommes pas des politiciens, nous sommes des étudiants, laissez-nous étudier s’il vous plait. Nous voulons assurer la relève de notre pays et pour y arriver je crois que nous devons faire preuve de responsabilité».
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

ORAO TELECOM

 
Top