Liens commerciaux

0
« Je n’ai rien à dire sur cette question. Le gouvernement est en train de mentir. Où est-ce qu’on a vu les éléments du M23 en RDC ? Je ne suis pas prêt à répondre aux élucubrations du gouvernement. C’est faux ! Les combattants M23 ne sont pas en RDC, » a déclaré Bertrand Bisimwa, haut cadre de ce mouvement.

Il accuse cependant Kinshasa de retarder le processus DDR décidé en 2013 et figurant dans l’Accord de Nairobi. Lequel Accord garantissait l’amnistie pour quelques cadres de la rébellion soutenue par le Rwanda.

« C’est une fuite de responsabilité. Le gouvernement ne tient pas ses engagements, » a ajouté Bertrand Bisimwa sur ACTUALITE.CD

Dimanche 15 janvier 2017, le gouvernement avait annoncé l’incursion de près de 200 éléments du M23 à Ishasha dans le Nord-Kivu. Lambert Mende, porte-parole du gouvernement, avait confirmé lundi 16 janvier la poursuite des combats entre l’armée et les combattants M23.

De son côté, l’Ouganda avait également nié toute implication dans cette controversée incursion des éléments M23 cantonnés sur son sol depuis 2013.

Stanys Bujakera


LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

 
Top