Liens commerciaux

0
Les parties aux discussions autour de la CENCO sur l’arrangement particulier sont encore divisées sur le profil du prochain Premier ministre. Actualite.cd vous dévoile en exclusivité les propositions des uns et des autres sur le portrait-robot du futur chef du gouvernement.

Majorité présidentielle :

Etre de nationalité congolaise
Non-conflictuel ; conciliateur ; fédérateur ; rassembleur
Capacité de mobiliser les acteurs politiques et sociaux autour du programme prioritaire du gouvernement : élections apaisées crédibles et transparentes
Niveau d’étude : licence et capacité et expérience requises
Vertu ordinaire : intégrité, honnêteté, compétence
Critère classique : Sens de leadership
Opposition signataire de l’accord du 18 octobre :

Nationalité congolaise
35 ans d’âge
5 ans d’expérience
Parfaite connaissance du pays
Non-conflictuel/ Rassembleur
Parfaite maitrise des questions économiques
Critère ordinaire : probité morale, sens du leadership, crédibilité, notoriété nationale et internationale
Opposition républicaine :

Rassembleur (non-conflictuel, modéré)
Bon gestionnaire
Homme d’honneur et de parole
Expérience politique et managériale
Rassemblement :

Patriote, diplomate et crédible
Ouvert aux questions liées aux dossiers importants du pays dans les différents domaines
Expérience politique et managériale
Intégrité et probité morale éprouvées
Compétence, forte personnalité et Rassembleur
Front Pour le Respect de la Constitution :

Il revient au Rassemblement de se choisir le candidat
Société civile :

Expérience managériale et politique
Bonne moralité
Non-conflictuel
Loyauté, honorabilité (idoine)
Respect des lois de la République
Ne faisant pas objet de condamnation
Parfaite connaissance du pays
Pour sa part, la CENCO note plusieurs points de convergence notamment l’exigence de la nationalité congolaise comme critère par toutes les parties et le fait que le futur chef du gouvernement devrait être rassembleur et non-conflictuel, compétent politiquement et sur le plan managérial. Les évêques appellent cependant les parties en discussions en ce moment à élaguer rapidement certains points de divergence entre autres le fait d’exiger 35 ans d’âge comme critère pour le prochain Premier ministre.

Stanys Bujakera Tshiamala


LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

ORAO TELECOM

 
Top