Liens commerciaux

0
Le Rassemblement vient de signifier  aux évêques son intention de renoncer à la signature de l’arrangement particulier.

Certains membres de cette composante joints ce soir  par ACTUALIE.CD ont affirmé l’échec des discussions avec la MP, notamment sur le mode de désignation du Premier ministre et le rôle que devrait jouer la CENCO après la clôture des discussions.

Sur le premier point, la MP maintient son exigence au Rassemblement de proposer au chef de l’État au moins 5  noms. Une position inacceptable selon le Rassemblement qui entend proposer un membre de l’UDPS à ce poste.




Une autre divergence, c’est le rôle de la CENCO pendant la transition. La MP veut que les évêques ne s’impliquent plus dans le processus, les soupçonnant de favoriser l’opposition. Cette revendication est rejetée par toutes les autres composantes qui insistent sur l’accompagnement des évêques.






L’attribution des ministères et le chronogramme s’ajoutent également parmi les points du blocage. « Plus de chance pour avoir la signature de l’arrangement particulier cette nuit du samedi 28 janvier 2017 », a alerté un membre de la Société civile.

Stanys Bujakera



LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top