Liens commerciaux

0

Une commission ad hoc envoyée par la Cenco séjourne depuis ce mercredi 25 janvier 2017 à Lubumbashi dans la province du Haut Katanga , a appris ACTUALITE.CD.

Cette mission qui va durer 3 jours se penchera exclusivement sur un seul cas, celui de l’ex-gouverneur du Katanga, Moise Katumbi.

« Ils sont arrivés aujourd’hui à Lubumbashi. Ils vont recueillir tous les éléments sur le dossier Katumbi pendant trois jours. C’est à Lubumbashi que les faits dans cette affaire Katumbi se seraient produits, voilà pourquoi ils sont là » a déclaré à ACTUALITE.CD l’abbé Donatien N’shole secrétaire général intérimaire de l’épiscopat congolais, la CENCO.
L’Abbé a précisé que le cas de Jean-Claude Muyambo dont le ministère publique a requis hier mardi 10 mois de prison ferme dans une affaire de stellionat est suivi à partir de Kinshasa.

Dans le cadre des mesures de décrispation du climat politique , les négociateurs du camp présidentiel et ceux de l’opposition ont confié aux évêques les dossiers de cas dits « emblématiques ». Il s’agit des dossiers des opposants Moise Katumbi, Jean Claude Muyambo et Eugene Diomi Ndongala, tous poursuivis ou condamnés par la justice.

La CENCO avait reçu mission d’écrire au président de la république (Joseph Kabila) afin de solliciter une grâce présidentielle pour Eugene Diomi Ndongala condamné depuis 2014 à 10 ans de prison pour viol sur mineure. Il lui également été confié les cas Katumbi et Muyambo.

Le premier précité (Moise Katumbi) avait été condamné en 2016 à 3 ans de prison pour spoliation et le second son procès cours depuis janvier 2015 pour abus de confiance.

Stanys Bujakera Tshiamala (@bujakeratshiams)




LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top