Liens commerciaux

0

*Traits tirés sur les visages, Pierre Lumbi Okongo, Président en exercice du G7, une des plateformes du Rassemblement des Forces Politiques et Sociales Acquises au changement, dénonce, au propre comme au figuré, les nouvelles stratégies de la Majorité consistant, selon lui, à retarder les choses, à créer des discussions jusqu’à le moindre virgule, à enfreindre certaines dispositions de l’Accord du 31 décembre ou, à la limite, à se dédire, alors que les jours passent, s’il faut vraiment aller aux élections d’ici fin 2017, comme prévu. Sur toute la ligne, Lumbi a, au cours d’une conférence de presse, animée hier, au siège du G7, énuméré ce qu’il considère comme des points d’un blocage factice. Sur la question de la désignation du Futur Premier Ministre, l’Accord du 31 décembre n’est, pourtant, pas ambigu, là-dessus. Voilà pourquoi, il déplore que l’esprit du compromis qui, naguère, avait permis la conclusion de cet Accord dit de la Saint Sylvestre ait déserté la CENCO jusqu’au point de laisser, lentement mais sûrement, place à une nouvelle crise de confiance à l’effet d’atomiser, si l’on n’y prend garde, tous les acquis engrangés, depuis le début des discussions directes. ‘’Il appartient au Président du Comité des Sages du Rassemblement d’engager les consultations afin de présenter au Président de la République, le Premier Ministre répondant au profil proposé dans l’Arrangement Particulier. Par ailleurs, le G7 ne trouverait aucun inconvénient si, au regard du travail abattu, la CENCO poursuivait, sans désemparer, sa mission de bons offices. Ainsi, toute la polémique orchestrée à ce sujet n’est-elle, à l’en croire, que baliverne. Sur d’autres matières, telles que celles consécutives à la décrispation de la situation politique, à la levée de l’interdiction des manifestations publiques, la réouverture des médias fermés ou, même, à l’abandon des poursuites judiciaires à l’endroit des Opposants, le G7 insiste sur la matérialisation rapide des options levées, sous les auspices des Evêques. Au passage, il salue la relaxation de Moïse Moni Della et invite les autorités congolaises à aller de plus en plus, dans ce sens, pour sceller l’esprit de réconciliation et permettre ainsi aux élections programmées à la fin de cette année 2017, d’être organisées dans un climat apaisé. La déclaration, ci-après, remue dans les tréfonds de nouveaux accrochages politiques et invite, par conséquent, la Majorité et le Rassemblement à prendre la mesure de leurs responsabilités respectives.



LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top