Liens commerciaux

0

Il n’y a plus de spéculation, la Dynamique de l’opposition pour l’unité d’actions traverse un moment de crise. A ce jour, il y a deux factions, à savoir : l’aile de Kiakwama, Olenghankoy, Ingele, et l’aile de Lubaya, Mukonkole, Fayulu et consorts. Des déclarations se font désormais à deux niveaux. Interrogé sur cette affaire sur les antennes de la radio Top Congo, Me Lumeya, Député National de son état, n’a pas eu besoin des gants pour déclarer, haut et fort, que la réalité de ce jour est claire, il y a deux dynamiques. Tout en s’assumant, cet élu exclut même l’idée d’une réconciliation entre les deux factions.

L’opinion se pose bien la question de savoir ce qui se passe réellement à la Dynamique de l’Opposition? La réponse est claire. Il s’est posé un problème de passage de témoin au niveau de la modération, mieux de la direction de cette plateforme de l’opposition.

La modération étant rotative, le Député National Gilbert Kiakwama, arrivé fin mandat, devrait, à en croire certains ténors de ce regroupement, passer le flambeau à Claudel-André Lubaya. Chose qui fut fait. Curieusement, cependant, une aile aurait renouvelé la confiance à Kiakwama, explique Joseph Olenghankoy, pour que ce sage puisse continuer de mener l’équipe de la Dynamique aux pourparlers sur les arrangements particuliers.

Réagissant autour de cette polémique, Me Lumeya s’est exprimé en ces termes : «un politicien doit savoir s’assumer, on ne doit pas faire la politique de l’Autriche. La réalité d’aujourd’hui est qu’il y a deux Dynamiques». A lire ces déclarations d’un membre de la Dynamique, il y a lieu de confirmer qu’il y a bel et bien crise au sein de cette famille politique de l’opposition congolaise. «Nous venons d’assister à l’existence de deux dynamiques, il y a l’aile Tshisekedi, représentée par Olenghankoy, Ingele Ifoto, Kiakwama et Matungulu. Et, de l’autre côté, il y a l’aile Lubaya et consorts», a-t-il poursuivi. Plus loin dans ses propos, ce député national exclut même la probabilité d’une réconciliation. «Dans l’histoire des partis politiques, il est rare de voir la réconciliation après ce qui s’est passé. Il n’y aura plus de réconciliation, sauf implication personnelle de Tshisekedi. Aujourd’hui, face aux enjeux qui arrivent, il se dessine deux Dynamiques, la démarcation est certaine. Nous ne devons pas être tristes. Ceux qui connaissent les grandes histoires bibliques savent qu’Abraham et Lot se sont séparés. Je m’assume, je ne crois plus en la réconciliation entre les deux ailes », a-t-il expliqué. Il faudra donc, désormais, faire avec les deux dynamiques.

L’intervention de Tshisekedi souhaitée

La Dynamique est et reste membre du Rassemblement des Forces Politiques et Sociales acquises au Changement dont le Président est Etienne Tshisekedi. D’où, face à cette crise, il serait souhaitable que le Président du Conseil des Sages de cette Plateforme tranche et arrive à ramener les deux factions sur la table de négociations. Sur les antennes de la Radio Top-Congo, Me Lumeya n’a pas écarté cette possibilité.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

 
Top