Liens commerciaux

0
Corneille Nangaa pris la main dans le sac. Il ne pouvait pas s'imaginer qu'un jour il devait y avoir un véritable dialogue qui sera inclusif en RDCONGO. Il pensait que le mauvais service rendu par Edem Kodjo ne serait pas un jour revisité, et il pensait dans la foulée qu'il lui revenait d'organiser la fraude électorale comme son prédécesseur Ngoyi Mulunda en 2011. Il faisait sortir de l'argent de la CENI sans pièces comptables et sans justification en corrompant ça et là des autorités judiciaires pour que personne ne s'occupe de son dossier.




Le dicton " Qui a bu boira" est entrain de se concrétiser. Il s'est permis d'augmenter le budget des élections à 1.8 milliard de dollars parce que lui et ses collaborateurs pensaient devenir millionnaires. Il s'est aussi permis d'aller voir son parrain Marini Bodho et toute sa bande pour que ces derniers plaident en sa faveur aux fins d'être maintenu à la tête de la CENI, et à cette occasion, les billets verts avaient circulé sérieusement. Le parrain et ses proches n'ont pas eu honte de déclarer qu'ils soutenaient Corneille Nangaa à la tête de la CENI.

D'après une source à la CENI qui nous a livré cette information, Corneille Nangaa est de la même race que Ngoyi Mulunda, puisqu'il a eu tout le temps de pomper l'argent du contribuable congolais et des partenaires étrangers pour les élections en se procurant des villas à Kinshasa ainsi qu'à l'étranger. Il cherche par tous les moyens des pièces justificatives pour combler sa comptabilité. Dossier à suivre
C-News
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

 
Top