Liens commerciaux
           

0

Malgré la ratification d’un compromis politique, il y a encore des questions à régler au Centre Interdiocésain où se sont tenues les discussions directes entre le pouvoir et l’opposition, sous les auspices de la CENCO. Dès ce mardi 3 décembre 2017, sauf changement de dernière minute, ces pourparlers devraient reprendre sous un autre format. Ces nouveaux échanges techniques s’annoncent difficiles eu égard aux sujets à traiter qui, quoique des détails, continuent, malheureusement, de loger le diable. En outre, pour éviter le blocage ou, pire, le naufrage des assises qu’ils conduisent, les évêques catholiques vont devoir bien gérer la fronde du Front pour le Respect de la Constitution, de quelques opposants ayant pris part au dialogue de Kodjo et, enfin, celle lancée depuis hier par la MP. Avant même sa mise en œuvre effective, l’Accord conclu sous la médiation de la Conférence Episcopale Nationale du Congo enregistre des flèches mouchetées qui, visiblement, le met en danger.

Le deuxième round des discussions directes menées sous les hospices de la CENCO devrait reprendre sous un autre format ce mardi. Ce, pour préciser les contours de la transition découlant de la fin du mandat du Président Kabila sans perspectives électorales réelles. Des indiscrétions, cette fois, les dialogueurs devront s’atteler sur le partage, à part égale, il sied de le dire, du pouvoir au sein du Gouvernement central et des exécutifs provinciaux. La problématique des délais de la mise en œuvre des résolutions du dialogue est l’un des points épineux qui sera au menu. De cette question dépend le temps de la nomination du successeur de Samy Badibanga. Outre ce sujet, les attributions et fonctionnement du Conseil National de Suivi de l’Accord devrait, de même, être scruté. La décrispation politique pourrait aussi resurgir. Hier, lundi 2 décembre, des mesures ont été annoncées par le Gouvernement et que la commission des magistrats, devraient, normalement être à pied d’œuvre. A voir la matrice des questions à analyser, nombre d’observateurs croiraient que les dialogueurs ont accepté de signer l’Accord en partant des 95 pourcents d’entente que relevait Marcel Utembi le samedi 24 dernier. Si quelques autres points ont pu être acquis par la CENCO et que cet argumentaire puisse sembler incorrect, il appert que si compromis il y a, ce dernier n’est pas acquis à 100 pourcents car un consensus doit encore être trouvé non pas sur rien mais, sur des sujets qui, malheureusement, fâchent dans tous les deux camps des parties au conflit.

Quid des frondeurs ?

Ce qui convient désormais d’être appelé Accord du dialogue de la CENCO est loin d’être immaculé et admis par tous. Le Mouvement de Libération du Congo –MLC- et ses alliés réunis au sein du Front pour le Respect de la Constitution après le refus de signer ce document semblent lancer une fronde grandeur nature contre ce dernier. Hier, dans une sortie médiatique bien singulière Eve Bazaïba, la voix autorisée du Front a donné le ton. Une poignée d’opposants ayant pris part au dialogue présidé par l’ex-premier Togolais, Edem Kodjo, dont José Makila et Cie ont eux aussi refusé de ratifier le compromis politique du Centre Interdiocésain. Ces frondes qui, jusque-là, n’ont, nullement, d’effet tangible dans l’opinion face à une entente crédible entre le trio Kabila-Tshisekedi-Katumbi peuvent aujourd’hui ou demain, si elles ne sont pas gérées, s’avérer des véritables tendons d’Achille. La Majorité présidentielle vient de rejeter officiellement le compromis dit global et inclusif du Centre interdiocésain, que ses délégués ont pourtant ratifié le 31 décembre 2016. C’est Koko Nyangi, son secrétaire général adjoint et actuel ministre du gouvernement Badibanga, qui l’a dit au cours d’une conférence de presse hier, lundi 2 janvier 2017, à l’hôtel Invest. Le sentiment de satisfaction était prédominant dans les cœurs après la signature. Mais, les derniers développements de l’actualité politique créent des doutes et des appréhensions de toute nature. Y aura-t-il réellement reprise à la CENCO ? Si oui, elle sera bien électrique.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

 
Top