Liens commerciaux

0

De 16h30 à 19h45, le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement a tenu, ce mardi 3 janvier 2017, une importante réunion stratégique au siège du G7, situé en face de la Cour d'ordre militaire, quartier GB, dans la commune de la Gombe.
Il était questions de réfléchir sur le partage des postes dans le futur gouvernement issu de l'accord politique du 31 décembre.
En effet, à dater de la signature de l’accord du 31 décembre dernier, les jours du gouvernement Samy Badibanga sont comptés. Cette équipe formée depuis le 19 décembre, n’a eu que 11 jours avant d’être réputée démissionnaire. De ce fait, elle ne peut plus engager le pays quant à certaines questions sensibles ou d’une extrême importance.
Raison pour laquelle plusieurs ministres de ce gouvernement, en commençant par le chef lui-même, n’ont pas signé cet accord. Logique ! Surtout lorsqu'on sait que certains membres ont du, par ailleurs, renoncer à leur double nationalité pour se faire nommer. De ce fait, ils ne peuvent en aucun cas scier l’arbre sur lequel ils sont assis...
La primature à l'UDPS.

Des sources renseignent que tous les partis membres du Rassemblement sont d'accord que la primature soit dirigée par l'UDPS. Il revient donc à cette fille aînée de l'Opposition politique en République démocratique du Congo de choisir, à l'interne, la personne qui devra succéder à Samy Badibanga.
Le G7 se contentera donc d'autres postes ministériels, aux côtés d'autres forces politiques signataires de l'accord du 18 octobre, pour conduire la RDC aux élections au plus tard fin 2017, tel que l'indique l'accord de la Saint Sylvestre.
Au sortir de cette importante réunion au siège du G7, on a aperçu Félix Tshisekedi, Christophe Lutundula et bien d'autres hauts cadres du Rassemblement.

MCN
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

ORAO TELECOM

 
Top