Liens commerciaux

0
Dans une interview exclusivement accordée à la rédaction de Politico.cd, le gouverneur de du Nord-Kivu, Julien Paluku explique la situation de l'entrée ce matin des rebelles M23 sur le territoire congolais. À partir de l’Ouganda, les ex-M23 sont en direction de la RDC avec armes et minutions pour attaques généralisées« , a annoncé tôt ce matin Julien Paluku via son compte Twitter. Un information confirmée par le Porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, qui parle de deux colonnes des éléments de ce mouvement en territoire congolais, pointant du doigt le gouvernement ougandais.

La toute dernière rébellion tutsi soutenues par le Rwanda et l’Ouganda dans l’est de la RDC depuis la fin de la deuxième guerre du Congo (1998-2003), le M23 a été défait en novembre 2013 après 18 mois de guerre au Nord-Kivu. Le mouvement a confirmé en décembre 2013 son renoncement à la rébellion lors de la signature des déclarations de Nairobi par lesquelles le gouvernement de Kinshasa et le M23 ont formellement enterré la hache de guerre.

Selon Julien Paluku, il s’agit de l’ex-Chef militaire Sultani Kakenga qui serait à la tête de ce nouveau mouvement du M3, dénonçant la « complaisance » du gouvernement ougandais.

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top