Liens commerciaux
           

0
La Police nationale congolaise (PNC) a tiré à balle réelle ce mardi 24 janvier 2017 à Kimpese (Kongo central) pour disperser les militants de Budu dia Mayala (BDM), parti politique du député Ne Mwanda Nsemi, d’après des témoins.

Joint ce midi par ACTUALITE.CD, le président de la Société civile du Kongo Centrale Valentin Vangi confirme la nouvelle et parle d’un mécontentement au sein du parti de Ne Mwanda Nsemi. Les militants qui n’auraient pas apprécié la désolidarisation de l’actuel vice-ministre en charge des infrastructures nationales Papy Matezolo du président du BDM Ne Mwanda Nsemi.

« Papy Matezolo, vice-président du mouvement Bundu dia Malaya, avait quitté le parti. Le dimanche dernier, il avait tenu un meeting pour expliquer sa décision à ses sympathisants. Ces derniers n’ont pas apprécié la décision. Ils se sont sentis dits trahis du fait du comportement de l’un des leurs leader et ont manifesté leur mécontentement. Donc rien à voir avec Bundu dia Kongo comme ça se dit », a expliqué Valentin Vangi au téléphone de ACTUALITE.CD
Le président de la Société civile du Kongo Central signale aussi que la même tension a été constatée à Lukala suite à la démarche des militants qui étaient allés à la Cimenterie de LUKALA (CILU) pour demander la résiliation du contrat de sous-traitance qui aurait été arraché par le vice-ministre dans le cadre du parti.

Will Cleas Nlemvo

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top