Liens commerciaux

0
Comme je l'ai écrit: "Le dialogue est un poison pour l'avenir du Congo, c'est une logique qui maintient et place au pouvoir vonholais les assassins de la population, les pilleurs de nos richesses naturelles, les infiltrés étrangers, les traîtres corrompus contre la Nation...". 


A la cité de l'OUA les concertations entre les alliés de Kabila, conduites par Kamerhe, Tambwe et Ruberwa ont été qualifiées abusivement "dialogue inclusif" et leur cahier des charges appelé faussement "Conclusions" . Aussi, les discussions entre les alliés de Kabila et le Rassemblement sous la direction de la CENCO ont été nommées par tricherie "dialogue inclusif ". Cette bande des politiciens médiocres ont même envisagé une 3ème étape entre comploteurs, appelée "arrangements particuliers". Incroyable trahison du peuple ! Quelle personne raisonnable peut faire confiance à ce genre des des hommes politiques? En plus, tout se passe comme si la Diaspora, ce groupe très actif et représentatif, n'existe pas.

 Or, depuis la Conférence Nationale Souveraine en 1991, il a été clairement acté de l'obligation de la participation de la diaspora à tous les forums concernant les problèmes vitaux relatifs à l'avenir de notre pays. C'est dans ce cadre que la Diaspora a participé par la suite à la Concertation Nationale de Laurant Désiré Kabila et au Dialogue Intercongolais de San City. Toutefois, je rappelle que la Diaspora condamne fermement ces "dialogues futiles "


 qui n'ont pas de sens à la fin de 16 ans de pouvoir dictatorial de Kabila, et à la place de l'application de la constitution. C'est pourquoi, la Diaspora prend à témoin le peuple congolais pour constater les mensonges et la trahison de la classe politique congolaise, certainement à degrés differents , impliquée dans "l'Accord sous reserve" du 31 décembre 2016. Ansi, le peuple congolais de l'intérieur et de l'extérieur (diaspora ) doit continuer à agir pour appliquer quotidiennement l'article 64 de la Constitution jusqu'au départ de Kabila et son système diabolique. Restons vigilants, mobilisés et déterminés. 

Vive le peuple et l'article 64 de la constitution. Wait and see ! 
KAMANGA. Amitar
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

ORAO TELECOM

 
Top