Liens commerciaux
           

0
- Le ministre d’Etat au Plan, Jean Lucien Bussa Tongba, a invité le Secrétariat national pour le renforcement des capacités (SENAREC)à parachever le document pragmatique du projet national pour le renforcement des capacité découlant de la politique et stratégie de la RDC en matière de renforcement des capacités en vue de constituer un nouveau cadre de partenariat avec les potentiels bailleurs de fonds dans ce domaine.

Mr. Bussa a lancé cette invitation samedi à Kinshasa dans son intervention à la clôture de l’atelier de restitution du rapport d’évaluation finale du projet de renforcement des capacités et gestion de l’administration publique (PRC-GAP). Il a également invité les animateurs dudit projet à maintenir l’esprit d’excellence, de créativité pour attirer les meilleurs partenaires et à mettre à profit toutes les opportunités que la nation offre pour faire bénéficier les agents et fonctionnaires de l’Etat de meilleures pratiques pour la modernisation de l’administration congolaise.

A la Banque Mondiale et aux autres partenaires, le ministre d’Etat, a sollicité leur soutien au SENAREC, pour étendre les bénéfices de son action sur toute l’étendue de la RDC qu’il qualifie de guichet unique de renforcement des capacités. Le ministre d’Etat Bussa, s’est réjoui  des résultats atteints tant qu’à Kinshasa que dans certaines provinces du pays dans le cadre de ce projet, soit 100% d’indicateurs et près de 95% du taux de décaissement.

Le coordonateur  du SENAREC Constant Mudekeresa  a fait savoir que PRC-GAP est un projet géré par sa structure et financé un don de 29,9 millions de dollars américains de l’Association Internationale de Développement (IDA) de la Banque Mondiale. Il a pour objectif de contribuer à l’émergence d’une administration publique moderne, organisée et compétente, qui puisse exercer ses fonctions dans un cadre institutionnel rationnalisé et structuré, intégrant les aspects de la décentralisation, en vue d’améliorer la performance des structures des Gouvernements Central et Provinciaux dans la fourniture effective et efficiente des services prioritaires.

C’est dans cadre que plusieurs formations ont également été organisées notamment celle des coaches nationaux à Kinshasa, au Katanga et au Nord Kivu ainsi que celle des agents de changement de directions d’études et planification, soit 8.000 fonctionnaires formés. Sur cette liste, il a ajouté les séminaires organisés avec les Secrétaires généraux de l’Administration publique (septembre 2012) et le ministère du Portefeuille (juin 2013) ; ainsi que la réhabilitation des plusieurs centres locaux de formation.

Cette formation avait porté sur le renforcement des capacités du gouvernement en leadership et Gestion Axée sur les Résultats (GAR), le renforcement des fonctions transversales de l’administration publique, un appui aux centres locaux de formation pour le développement des « Programmes d’Excellence » et sur le renforcement du SENAREC et établissement d’un système de contrôle-qualité, a-t-il précisé.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

 
Top