Liens commerciaux
           

0
Le pouvoir envisagerait de plus en plus un référendum pour le maintien du président Joseph Kabila au pouvoir, après l'échec des discussions sur l'arrangement particulier.La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) n’a pu obtenir la signature de l’arrangement particulier pour la mise en place de l’accord du 31 décembre dernier, après près d’un mois des discussions entre la Majorité et l’Opposition. Entre temps, le Pouvoir laisse entre-voir son intention d’organiser un référendum pour le maintien du président Joseph Kabila au pouvoir. En en croire un proche du président cité par Jeune Afrique, « l’hypothèse doit sérieusement être discutée« .

Jeune Afrique affirme que Solange Ghonda, une proche de Kabila et ancienne ambassadrice des enfants auprès du chef de l’État, séjourne actuellement en Europe pour tenter de convaincre les partenaires traditionnels de la RDC de la nécessité de cette option.

L’hypothèse du référendum a déjà été évoqué par la Majorité en décembre dernier. Selon La Libre, le président Kabila a même fait savoir aux évêques catholiques, le 29 décembre dernier, son intention de convoquer cette consultation populaire.

« Joseph Kabila leur a annoncé qu’il n’entendait signer aucun accord et qu’il allait organiser un référendum populaire. Comme pour prouver qu’il s’agissait d’une vraie détermination, les kabilistes ont déjà commencé à collecter des signatures, dès ce jeudi, dans la ville de Kolwezi (sud-est), pour obtenir le droit d’aller au référendum. Objectif : une modification de la constitution en violation complète de l’article 220 de cette même constitution« , annonce La Libre dans un article publié sur son site internet le même jour.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top