Liens commerciaux

0
La Majorité présidentielle réfute toute responsabilité dans le blocage actuel des discussions sur l’arrangement particulier.

Contacté à 21 heures par ACTAULITE.CD, Lambert Mende, délégué de la MP, précise que sa famille politique veut faire observer la Constitution sur tous les points des divergences notamment sur le mode de désignation du Premier ministre.

« Nous nous tenons au respect de la Constitution. Il n’est pas question de violer la Constitution parce qu’on parle de l’arrangement particulier. Même depuis Gizenga, c’est la MP qui a la Primature. On ne peut pas imposer au chef d’Etat un Premier ministre. Il ne peut pas entériner un Premier ministre désigné sinon qui est chef de l’Etat? »s’est interrogé Lambert Mende.
Il a en outre ajouté que la MP n’est pas contre la CENCO mais propose que celle-ci rende compte de ses bons office au chef de l’Etat qui aura un mot sur la suite.

« On a rien contre eux. Nous avons juste dit qu’ils devraient faire rapport au chef de l’Etat pour la suite », ajoute le ministre des médias

Au sujet de la position du Rassemblement qui compte renoncer à la signature de l’arrangement particulier, Lambert Mende déclare que s’il faut retarder les choses pour faire respecter la Constitution la MP le fera ». Le Rassemblement soupçonne par ailleurs la MP de vouloir violer certaines dispositions de l’accord du 31 décembre.

Stanys Bujakera



LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top