Liens commerciaux

0

‘‘2017 est pour moi une année très symbolique. Je pense qu’il est temps de vous annoncer quelque chose d’extrêmement important sur ma carrière. C’est avec une joie débordante que je vous annonce la sortie mondiale de mon dernier album « Signature 8646 ». C’est le dernier disque de ma carrière d’artiste. Je vous assure qu’il est le plus grand album de toute ma vie musicale. Vive Signature, Vive 2017. Bisou bisou bisou’’. Cette déclaration émane de la grande chanteuse RD-congolaise, Mbilia Bel, à la veille de son anniversaire de naissance qui tombe ce mardi 10 janvier 2017.

La Cléopâtre de la musique africaine a révélé cette nouvelle au cours d’un entretien accordé à votre journal, depuis le Congo-Brazzaville, où elle a élu domicile depuis 2014.

Pour elle, il est temps de laisser la place à la nouvelle génération de chanteuses qui devra prendre la relève, et surtout conduire avec ardeur cette musique congolaise qui a fait d’elle une des références des meilleures voix féminines africaines. Cependant, la chanteuse reste ouverte et disponible pour encadrer et orienter la jeunesse montante à qui elle souhaite bonne chance et surtout, l’invite à travailler avec amour, passion, humilité et patience pour acquérir les meilleurs résultats. C’est-à-dire, le succès et l’élévation.

Cette grande diva à la taille de la guitare acoustique n’a pas avancé les vraies raisons de la cessation de la musique après 40 ans de carrière glorieuse.

Ce qui est surprenant, la belle Mbilia ne s’est pas encore retirée totalement de la scène musicale parce qu’elle doit honorer quelques derniers engagements des productions que son manager avait signés bien avant la prise de sa décision.

D’où, elle a évoqué une probable et dernière tournée musicale internationale qui va la conduire incessamment au niveau de Sydney et Melbourne, en Australie.

Pour la chanteuse, 2017 est une année qui consacre la fin d’une carrière d’honneur. Elle ne sera plus active sur le plan discographique et scénique. Les admirateurs de la bonne musique doivent, désormais, se contenter de son riche répertoire qui renferme des chansons mémorables.

Toutefois, la grande Diva manifeste sa gratitude à travers un nouvel album considéré comme le dernier cadeau à ses nombreux fanatiques avant de quitter définitivement la scène.

La dernière «Signature» de la Diva !

En effet, «Signature 8646 » est le titre phare de cette dernière œuvre musicale qu’elle vient de signer sur le marché du disque africain en guise de reconnaissance aux publics africains. ‘‘ « Signature » est mon cadeau précieux que j’offre à tous les fanatiques qui m’ont soutenu et m’ont fait confiance durant toute ma carrière musicale jusqu’à ce jour. C’est un album à prendre au sérieux’’, dixit la chanteuse congolaise.

Selon son manager brazzavillois, Claudrick MIERE, le dernier album de la carrière de la Cléopâtre de la rumba sera disponible le 25 janvier 2017, soit dix jours après la célébration de l’anniversaire de sa naissance.

La maison « Eagle Center », confirme-t-il, a mis toutes les batteries en marche afin que la distribution et la promotion soient à la hauteur de cette œuvre marquant le jubilé d’Or de l’une des doyennes des chanteuses du continent.

Sur le plan artistique, «Signature 8646» regorge une potentialité énorme avec une diversité de styles musicaux. La Diva a donné le meilleur d’elle, afin que les mélomanes savourent avec délicatesse sa dernière sauce magique. Elle promet une œuvre de valeur et de haute dimension artistique, dont la particularité reste les thèmes et mélopées succulentes.

A travers sa voix sensuelle, Mbilia Bel a travaillé dur dans le but de laisser une œuvre puissante avec des mélodies inouïes qui resteront à jamais gravées dans les annales de la musique africaine. Chanteuse au talent pointu, elle tient à quitter avec honneur cette profession qu’elle a exercée avec ferveur, passion et beaucoup d’abnégation. Classée dans le rang des chanteuses afro-optimiste, Mbilia Bel se distingue aussi par des thématiques, dont les notes sont loin d’être démoralisantes.

A travers l’art, elle transfigure la tristesse par sa voix angélique inégalable et sa musique complexe. Mais facile à retenir. C'est au creux de l'oreille que la belle kinoise dépose sa musique. A la manière d'une amoureuse, la Cléopâtre susurre d'une voix suave des textes poétiques et engagés. Car, il ne faut pas se tromper, Mbilia Bel n'est pas simple. Si elle cultive la complexité, c'est pour mieux vous emmener dans son univers. Sensualité et militantisme. L'ancienne chanteuse du groupe Afrisa de Tabu Ley délivre des messages militants sur des mélodies envoûtantes.

40 ans de scène inégalée !

1976- 2017 : cela fait exactement 41 ans que l’artiste a pris l’engagement de sacrifier sa jeunesse pour l’émergence de la musique congolaise.

De son vrai nom, Marie-Claire MBOYO MOSEKA, Mbilia Bel a un parcours riche et frénétique, qui fait d’elle une référence des voix féminines de la génération actuelle de chanteuses. Née le 10 février 1959, elle est l’une des premières artistes africaines à être reconnue sur le plan mondial.

Sa carrière musicale commence à l`âge de 17 ans lorsqu’elle intégra le groupe d’Abeti Masikini et, ensuite, celui de Sam Mangwana.

Son aura artistique explosera aux côtés de Tabu Ley, en 1981, et se révélera ainsi au grand public et fans de "Afrisa International".
En ce qui concerne la discographie, elle a réussi sa première chanson "Mpeve Ya Longo" qui veut dire « Saint Esprit », en Kikongo, en 1982. Cette chanson émouvante racontait les abu
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
....
 
Top