Liens commerciaux

0
"Il y a encore désacord sur le mode de désignation du futur Premier ministre, le rôle de la CENCO dans la transition, le chronogramme et l’affectation des ministères", a déclaré Mgr Utembi.
L'arrangement particulier tant attendu n'a pas été conclu comme annoncé par la médiation CENCO, ce 29 janvier 2017, au centre interdiocesain.
MP et Rassemblement ont été invités par la CENCO, "tenant compte de ces questions qui restent ouvertes", à poursuivre les négociations, "la signature des délégués pourra se tenir plus tard", en a conclu le président du conseil épiscopal.





Fin définitive des négociations?
Le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement a constaté l'échec des négociations consécutives à l'accord politique signé le 31 décembre 2016, "du fait de la volonté politique de la majorité présidentielle. La divergence fondamentale c’est la question de la nomination du premier ministre qui a un impact direct sur le chronogramme de la mise en œuvre de l’accord", a déclaré Jean Marc Kabund-a-Kabund, le secrétaire général de l’UDPS dans un communiqué du Rassemblement lu à la presse.
Le Rassemblement annonce une importante réunion ce lundi 30 janvier 2017 pour prendre une décision définitive sur la position à tenir désormais.

"Mieux respecter la constitution"

Selon Lambert Mende, ce retard pris permet de faire respecter la Constitution, "il n'est pas question de violer la Constitution parce qu'on parle de l'arrangement particulier".

Pour le porte-parole du gouvernement, "le président de la république ne peut pas entériner un premier ministre désigné. Sinon, qui est le chef de l'état?"
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

 
Top