Liens commerciaux
           

0
Pour Carteron, la RDC a tout les moyens d’aller très loin lors de cette CAN. Jeune Afrique : Quel est votre favori dans ce groupe ? Patrice Carteron : La RD Congo. Cette équipe est dans une dynamique évidente. Elle a fini troisième en 2015, et depuis, elle a confirmé, en se qualifiant...

Pour Carteron, la RDC a tout les moyens d’aller très loin lors de cette CAN.
Jeune Afrique : Quel est votre favori dans ce groupe ?
Patrice Carteron : La RD Congo. Cette équipe est dans une dynamique évidente. Elle a fini troisième en 2015, et depuis, elle a confirmé, en se qualifiant pour la CAN au Gabon, puis en prenant un excellent départ en qualifications pour la Coupe du monde 2018 [deux victoires en deux matches, NDLR]. Les locaux ont remporté le CHAN en 2016, et cela n’est pas anodin. Il y a d’excellents joueurs en RDC, et Florent Ibenge, le sélectionneur national, fait appel à eux. Le mélange avec ceux qui évoluent en Europe fonctionne très bien. Cette équipe a gagné en confiance, en expérience. Le seul problème, c’est l’absence sur blessure de Yannick Bolasie, un de ses meilleurs joueurs. Il va falloir gérer ce forfait. La RDC peut le faire car c’est une formation complète, qui à mon avis peut remporter la CAN.
Les Léopards sont-ils selon vous les favoris de ce groupe avec la Côte d’Ivoire ?
Je pense que ces deux équipes passeront le premier tour. Car la Côte d’Ivoire, malgré le forfait de Gervinho, reste très solide. Il n’y a qu’à se référer à ses deux derniers matches en novembre au Maroc (0-0) et en France (0-0). Elle reste un favori de cette CAN. Michel Dussuyer a succédé à Hervé Renard, ce qui n’est pas simple, mais il gère très bien son affaire. La Côte d’Ivoire voit arriver une nouvelle génération, bien encadrée par les anciens, et cela constitue un ensemble performant, solide, avec du talent. Les Éléphants sont invaincus depuis longtemps, et les faire chuter sera très difficile. De plus, ils ont des arguments offensifs de premier plan, avec Kalou, Bony, Gradel, etc…
Du point de vue du collectif, je n’ai pas été impressionné par le Maroc
Et le Maroc ?
J’aime beaucoup Hervé Renard, qui est un excellent coach. Mais ce que j’ai vu de cette équipe ne me convainc pas. C’est un ressenti, je me trompe peut-être. Il y a de bons joueurs, mais du point de vue du collectif, je n’ai pas été impressionné. Je sais que Renard a déjà la pression… Il faut du temps pour construire. Je n’imagine pas le Maroc passer le premier tour, car en qualités individuelle et collective, il me semble un ton en dessous de la RD Congo et de la Côte d’Ivoire.
Que peut espérer le Togo, qualifié de dernière minute ?
Sur le papier, c’est l’équipe la moins forte. Mais elle a Claude Le Roy comme sélectionneur, et c’est quelqu’un qui connaît très bien son travail et y l’Afrique. Il a eu des résultats partout où il est passé. Il a atteint les quarts de finale de la CAN 2015 avec le Congo, ce qui était long d’être gagné. Et puis, il y a Emmanuel Adebayor… Le Roy l’a relancé. Adebayor n’a pas de club, mais je sais qu’il beaucoup travaillé en vue de cette CAN. C’est un grand attaquant. Méfions-nous de ces Togolais. Ils n’auront aucune pression, et cela peut les rendre encore plus dangereux…

Son pronostic

1. RD Congo ; 2. Côte d’Ivoire ; 3. Maroc ; 4. Togo
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top