Liens commerciaux
           

0
La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) n’entend pas poursuivre sa mission de bons offices au-delà du week-end prochain. Cette position a été signifiée mercredi 18 janvier, par la médiation aux parties prenantes aux négociations directes au centre interdiocésain.





 « La CENCO nous a informé qu’elle n’entend pas continuer ou poursuivre sa mission de bons offices au-delà du week-end prochain. Donc au plus tard samedi prochain, les parties prenantes doivent être en mesure d’adopter et de signer l’arrangement particulier et de commencer la mise en œuvre totale [de l’accord] », a affirmé Me Georges Kapiamba, l’un des délégués de la société aux négociations directes.





 D’après lui, des divergences « assez profondes » persistent toujours dans les sous-commissions qui prennent part à ces assises. Les parties prenantes n’ont pas pu se mettre d’accord sur la répartition des responsabilités gouvernementales, du processus électoral, ainsi que sur la composition et la répartition des postes au sein du Conseil national du suivi de l’accord.







 Les travaux vont se poursuivre dans les sous-commissions jeudi 19 janvier. Les conclusions devront être présentées le 20 janvier à 16 heures, heure de Kinshasa, a indiqué Me Georges Kapiamba. La plénière de mercredi a aussi procédé à l’évaluation de la mise en œuvre des différentes mesures.





De décrispation portant sur l’abandon des poursuites, la libération des prisonniers politiques et d’opinion, les bénéficiaires de l’amnistie depuis 2014 mais aussi de la réouverture des différents medias fermés par le gouvernement.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

 
Top