Liens commerciaux
           

0

L’opposant Jean-Claude Muyambo, poursuivi depuis janvier 2015 pour abus de confiance, rétention illicite des documents, et menaces d’attentat par le procureur général près la cour de Gombe, fait face à la justice aujourd’hui plusieurs mois après le rejet de sa demande de liberté provisoire.

Le président de la Solidarité congolaise pour la Démocratie et le Développement(SCODE), parti politique membre de la plateforme Alternance pour la République a été ramené à la prison de makala manu militari il y a deux semaines alors qu’il était sous administration médicale.

Ses avocats ainsi que son parti n’ont cessé de dénoncer le caractère politique de ce procès, son arrestation ayant été intervenue un jour après les manifestations contre le projet de la loi électorale le 19 janvier 2015.

Le cas de Jean Claude Muyambo jugé emblématique par les négociateurs autour de la cenco a été confié aux évêques qui devraient envoyer une commission ad hoc à Lubumbashi afin de contre-vérifier les griefs retenus contre Muyambo.

Cependant la défense de Jean-Claude Muyambo estime inopportune cette audience “d’autant plus que, déclare un avocat du président de SCODE, la justice a été dessaisie de l’affaire”

Stanys Bujakera
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top