Liens commerciaux

0
Des tirs ont été entendus à Goma, dans l'Est de la République démocratique du Congo à l'issue de la victoire de la RDC sur le Maroc, alors qu'à Kinshasa, la Police a du faire usage au gaz lacrymogène contre des étudiants de l'Université de Kinshasa. La Police nationale Congolaise (PNC) a dû faire usage du gaz lacrymogène pour disperser des dizaines d’étudiants qui sont descendus dans les rues de l’Université de Kinshasa pour célébrer la victoire des Léopards de la RDC contre les Lions de l’Atlas du Maroc, un but à zéro.

Dès le coup de sifflet final de ce match de la Coupe d’Afrique des nations au Gabon, des étudiants euphoriques ont envahi l’avenue de l’université, principale artère menant à cet établissement, scandant des chansons hostiles au président Joseph Kabila, en demandant son départ du pouvoir. Ils ont été stoppé au niveau de l’Itendance générale par des éléments des forces de l’ordre qui fait usage du gaz lacrymogène pour disperser ce mouvement pourtant pacifique.

Dans la ville de Goma, capitale du Nord-Kivu, dans l’Est du pays, des coups de balles se font entendre dans certains quartiers situés dans la partie ouest, juste après cette victoire des Léopards. Pendant ce temps, les rues de Goma sont débordées encore des foules manifestant leur joie après cette première victoire de la RDC.

Des scènes de liesse ont été observé un peu partout dans le pays, sans occasionner d’incident.
politico.cd


LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

 
Top