Liens commerciaux

0

La journée du 31 janvier 2017 restera à jamais gravée dans la mémoire des militants et militantes de l’Alliance pour la République et la Conscience Nationale qui ont pris part à la première cérémonie d’échange de vœux de leur parti. Ladite manifestation a eu lieu au salon Okapi de l’Hôtel Venus de la Commune de la Gombe à Kinshasa. C’est un monde fou venu de tous les coins et recoins de la Capitale pour prendre part à cette activité qui marque, au fait, la considération de tous les membres du parti envers l’Autorité Morale, Justin Bitakwira. De prime à bord, le Ministre des Relations avec le Parlement a remercié le Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange pour avoir honoré l’ARCN, en nommant son Autorité morale. Aussi, par la même occasion, il a dit tous ses remerciements au Premier Ministre pour la confiance. Abordant les questions d’actualités, Justin Bitakwira Bihona Hayi a, devant plusieurs invités des marques dont les membres du gouvernement, appelé la Conférence Episcopale Nationale du Congo à revenir au bon sentiment pour qu’elle soit effectivement l’église au milieu du village. Il souligne que les assises de la CENCO n’ont fait que ressasser, à longueur des journées, la matière déjà traitée à la cité de l’union Africaine. A en croire ses propos, ce sont des pourparlers dont les conclusions auraient dû être annexées à l’accord du 18 octobre, comme un addendum. «Les résolutions qui en sont issues ne nous engageront que lorsque nos intérêts seront garantis, lorsque le partage du pouvoir entre toutes les composantes, Majorité Présidentielle, Rassemblement, l’Opposition signataire, deviendra équitable», a-t-il insisté. Ci-dessous, l’intégralité de son message. ALLOCUTION DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE MINISTRE DES RELATIONS AVEC LE PARLEMENT A L’OCCASION DE LA CEREMONIE D’ECHANGE DES VŒUX POUR L’ANNEE 2017 A L’ENDROIT DES MEMBRES DU PARTI ARCN Mesdames et Messieurs, Distingués invités à vos titres et qualités respectifs, Très chers camarades, C’est pour moi un honneur et un privilège de vous accueillir nombreux dans cette somptueuse salle de l’Hôtel Venus à l’occasion de l’échange des vœux de l’année nouvelle 2017. Je voudrais de prime à bord remercier son Excellence, Monsieur Joseph Kabila, Président de la République pour avoir honoré notre cher parti Alliance pour la République et la Conscience Nationale « ARCN » en sigle en me nommant au poste de Ministre des Relations avec le Parlement. Ces remerciements vont également à Son Excellence Monsieur Samy Badibanga, Premier Ministre pour m’avoir proposé à ce poste au sein du gouvernement dont il est le chef. Que tous les Militants et Militantes de l’ARCN trouvent ici l’expression de ma profonde gratitude. Je les invite dorénavant à se serrer les coudes en vue de consolider notre devise qui est « Travail-Conscience-Solidarité ». Mesdames et Messieurs, Distingués Invités, Chers Camarades, Aucune Nation ne peut se développer sans travailler. Si chacun de nous s’engage effectivement dans le sens du changement, rien ne peut l’empêcher d’améliorer sa condition de vie. C’est pourquoi dans sa lutte pour le Changement, l’ARCN doit avant tout prôner la bonne conscience ainsi que la solidarité en plaçant l’Intérêt commun avant l’intérêt individuel en vue de combattre les antivaleurs dans notre système social. Mesdames et Messieurs, Distingués Invités, Très Chers camarades, Notre parti est une force de synthèse, il applaudi les qualités des autres partis qui vont dans le sens du développement pour le bien-être du peuple congolais. L’ARCN rejette toute action d’où qu’elle vienne tendant à détruire la case ou nous habitons tous. Je veux dire ici le patrimoine de nous tous qui est la RDC. Donc, pour nous à l’ARCN, le bien c’est le bien et le mal c’est le mal d’où qu’ils viennent. Mesdames et Messieurs, Distingués invités, Très chers Camarades, Nous avons été parmi les rares personnalités ayant accepté de rencontrer le Chef de l’Etat pendant les concertations du Palais de la Nation en juin 2015. C’est depuis cette date que nous nous sommes transformés en chantres du dialogue mobilisant par-ci, conscientisant par-là, pour emmener tout le monde autour de la table. C’est pourquoi, j’ai accepté de vous représenter au dialogue de la cité de l’OUA convoqué sur base de l’ordonnance présidentielle et soutenu par la communauté internationale, ayant abouti à la signature de l’accord global inclusif du 18 octobre 2016. S’agissant des pourparlers de la CENCO, Ces assises n’ont fait que ressasser à longueur des journées ; la matière déjà traitée à la cité de l’OUA. Ces sont des pourparlers dont les conclusions auraient dû être annexées à l’accord du 18 octobre, comme un addendum. Les résolutions qui en sont issues ne nous engageront que lorsque nos intérêts seront garantis, lorsque le partage du pouvoir entre toutes les composantes, Majorité Présidentielle, Rassemblement, l’opposition politique signataire, deviendra équitable. C’est pour cela que nous ne cessons de dire que la CENCO doit revenir au bon sentiment, qu’elle soit effectivement l’église au milieu du village. Bonne année 2017
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top