Liens commerciaux

0

*Aujourd’hui, c’est le douzième jour, depuis que Tshisekedi wa Mulumba, alors qu’il tentait de résister contre l’aiguillon de la mort, en se faisant soigner à la Clinique Sainte Elisabeth à Bruxelles dans le but, bien sûr, de garder le peu de souffle qui lui restait, pour le consacrer, comme toujours, à l’aboutissement des discussions directes, s’est éteint, le 1er février 2017. A Limete, son bastion de lutte contre toutes formes de dictature en RD. Congo, les obsèques ont déjà commencé. Jean-Marc Kabund a Kabund, le Secrétaire Général de l’Udps, sa grande machine broyeuse, en attendant le rapatriement du corps du vaillant combattant de la liberté et de la démocratie, a, donc, décidé de passer à la vitesse supérieure. Tous les drapelets de l’Udps sont en berne. Cadres et combattants, tous, sont au siège. Unique mot : ‘’pleurons Tshisekedi’’.

Ainsi, loin de se laisser distraire par des formalités qui, généralement, conditionnent le rapatriement d’une personnalité illustre de la trempe d’Etienne Tshisekedi, les cadres et combattants de l’Udps, ont levé l’option d’entonner le champ de requiem en mémoire de leur Président Etienne Tshisekedi wa Mulumba, considéré, à juste titre, comme la pièce maîtresse de la matrice du combat pour l’avènement d’un Etat de Droit, respectueux des libertés individuelles et collectives et, même, pour le triomphe du bien-être social. S’exprimant à ce sujet, Jean-Marc Kabund, affirmait, ce samedi 11 février dernier, que son discours, loin d’être une oraison funèbre, était, plutôt, un mot de circonstance pour lancer, officiellement, les cérémonies funéraires qui consisteront essentiellement, pour des personnalités politiques, religieuses, acteurs de la société civile, opérateurs économiques et culturels et l’ensemble du peuple congolais qui le porte encore dans le cœur, de procéder au recueillement ainsi qu’à la signature du livre de condoléances, désormais, à la portée de tout le monde.

«Au cours de ces obsèques, nous serons tous là, pour honorer la mémoire et saluer le combat de celui que nous avons longtemps appelé : ‘’Icône vivante de la démocratie’’. Ce grand combattant pour la liberté vient de rejoindre le panthéon des véritables héros de la République Démocratique du Congo. Nous saluons, d’ores et déjà, les efforts de toute nature, qui seront conjugués par les uns et les autres, directement ou indirectement, localement ou dans la diaspora, pour offrir au Président TSHISEKEDI, les funérailles dignes et à la hauteur de sa personne », insistait-il.

Par la même occasion, Jean-Marc Kabund a dévoilé un programme des obsèques qui iront jusqu’au 19 février 2017. Selon lui, tous ceux qui veulent compatir avec l’Udps, seront les bienvenus à Limete. Les combattants, revenus de leur colère et de la rancœur due à la perte de leur idole, auraient été instruits de s’interdire de poser des actes contraires, de se garder d’aller à l’extrême contre certaines personnalités, au nom de la tolérance dont Etienne Tshisekedi, plus d’une trentaine d’années, aura été non seulement, la grande école, mais, aussi, le vrai maître. D’ailleurs, la plupart de tous ceux qui serpentent les montagnes politiques de la RD. Congo, du Nord au Sud ou de l’Est à l’Ouest, l’auront connu, comme l’une des références incontournables dans l’histoire de la résistance farouche toutes les dérives totalitaristes qui, malheureusement, ont causé du tort au peuple congolais.

UNION POUR LA DEMOCRATIE ET LE PROGRES SOCIAL

PRESIDENCE DU PARTI

LE SECRETAIRE GENERAL

LANCEMENT DES OBSEQUES DU PRESIDENT ETIENNE TSHISEKEDI WA MULUMBA

A Kinshasa, le 11/02/2017

(Par JEAN-MARC KABUND A KABUND, SECRETAIRE GENERAL)

Excellences,

Chers invités,

Chers compatriotes,

Combattantes et Combattants,

Aujourd’hui, nous sommes réunis en ce lieu considéré comme temple de la résistance, pour lancer officiellement les obsèques du Président de l’UDPS et Président du Conseil des Sages du Rassemblement des Forces Politiques et Sociales Acquises au Changement, Son Excellence Dr. Etienne TSHISEKEDI WA MULUMBA, qui nous a quittés, le mercredi 1er février dernier, à l’hôpital Sainte Elisabeth de Bruxelles. Mort survenue à l’âge de 84 ans.

Ce discours est loin d’être une oraison funèbre, mais plutôt un mot de circonstance pour lancer officiellement les cérémonies funéraires qui consisteront au recueillement et à la signature dans les livres de condoléances par des personnalités politiques, religieuses, acteurs de la société civile, opérateurs économiques et culturels, et par l’ensemble de notre peuple qui le porte dans le cœur.

Au cours de ces obsèques, nous serons tous là, pour honorer la mémoire et saluer le combat de celui que nous avons longtemps appelé, ‘’Icône vivante de la démocratie’’. Ce grand combattant pour la liberté vient de rejoindre le panthéon des véritables héros de la République Démocratique du Congo.

Nous saluons, d’ores et déjà, les efforts de toute nature, qui seront conjugués par les uns et les autres, directement ou indirectement, localement ou dans la diaspora, pour offrir au Président TSHISEKEDI, les funérailles dignes et à la hauteur de sa personne.

C’est ici l’occasion de souligner, à l’encre indélébile, le distingué hommage que le gouvernement et le peuple belges, ont rendu à l’illustre disparu à Bruxelles, pendant 3 jours.

A tous nos compatriotes, maillons de la grande nation congolaise de l’étranger, qui ont afflué massivement vers le Palais Heysel pour s’incliner devant la dépouille mortelle de notre Président, qu’ils trouvent, ici, toute la reconnaissance de l’UDPS et de la grande famille politique et sociale au sein de laquelle, le Président a livré tout son combat.

Excellences,

Chers invités,

Chers compatriotes

Combattantes et Combattants,

Je sais que les jours à venir seront difficiles, particulièrement lorsque le corps du Président TSHISEKEDI sera parmi nous pour sceller la dernière tranche de son voyage sur terre, qui aura duré 84 ans.

Je sais que nos cœurs seront plus brisés dès l’instant où nos yeux seront confrontés, impuissants, à la dure réalité de la mort de notre Chef tant aimé.

Mais, je vous exhorte au courage et à la ténacité. Tel était son souhait lorsqu’il nous appelait sans cesse, à nous prendre en charge.

Oui ! L’heure de nous prendre en charge est arrivée. Pourquoi?

D’abord parce que nous allons assumer notre deuil avec courage et responsabilité;
Ensuite, parce que nous allons veiller au respect de sa dernière volonté sur l’Accord du 31 décembre 2016;
Enfin, parce que nous allons, sans ambages, poursuivre son noble combat, jusqu’à l’émergence d’un Etat des Droits et de la Démocratie en République démocratique du Congo, les deux principales revendications qui formaient le socle de sa lutte non violente et qui étaient symbolisées par les deux doigts qu’il a souvent soulevés au cours de ces 34 dernières années, en forme de «V», comme victoire.
En sa mémoire, nous vaincrons

Peuple congolais,

Je déclare officiellement ouverts, les obsèques du Président Etienne TSHISEKEDI WA MULUMBA. Le Comité organisateur sera en charge de toute la programmation.

Je vous remercie.

Jean-Marc KABUND-A-KABUND

Secrétaire Général
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

 
Top