Liens commerciaux

0


Au lendemain de la mort de son leader Etienne Tshisekedi, l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) a appelé jeudi 2 février au calme et à l’unité. Au cours d’une conférence de presse au siège du parti à Kinshasa, le secrétaire général de l’UDPS, Jean-Marc Kabund a demandé aux forces de l’ordre de faire preuve de retenue en cette période de deuil.



Il a fait savoir que « la lutte continue » jusqu’à l’instauration effective de la démocratie en République démocratique du Congo, 
tel que souhaité par Etienne Tshisekedi.



«Je tiens à rappeler à tous les membres du parti notre détermination à poursuivre la lutte jusqu’à l’instauration totale de la démocratie et de l’état de droit, tel le voulait notre président», a déclaré M. Kabund.



En attendant le programme des obsèques, il a invité les Congolais à observer une attitude de recueillement en mémoire de l’illustre disparu.



Par la même occasion, le secrétaire général de l’UDPS a appelé les forces de l’ordre à la retenue pendant cette période.



Un mort à Limete mercredi et jeudi, des affrontements ont opposé militants de l’UDPS et policiers à Limete à la suite de l’annonce de la mort d’Etienne Tshisekedi.



Une personne a été tuée et deux véhicules brulés, indiquent des sources. Le Centre d’études et de planification industrielle (CEPI), situé sur avenue de la Révolution dans le périmètre du siège de l’UDPS, a été saccagé.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

 
Top