Liens commerciaux

0
La police a fait usage du gaz lacrymogène à Kinshasa pour disperser des partisans du leader historique de l'opposition décédé mercredi dernier.Une confrontation a eu lieu ce lundi matin devant la résidence d’Etienne Tshisekedi à Limete (Centre-Kinshasa) entre les forces de l’ordre et des militants de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS). La police affirme avoir intervenue alors que ces combattants essayaient « d’importuner les passants en leur imposant le deuil de Tshisekedi« .

En effet, des tracts diffusés durant tout le week-end appelaient au « recueillement » à la suite du décès du leader de l’opposition intervenue le mercredi à Bruxelles à 84 ans.

Des opposants affirment eux qu’il s’agit « comme souvent », de la « provocation » de la part des policiers.

Le journaliste de POLITICO.CD sur place a pu compter quatre blessés légers et des arrestations.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top