Liens commerciaux
           

0
Docteur Eteni Longondo, secrétaire Général adjoint en charge des questions financières et logistiques de l’UDPS et président du comité organisateur des obsèques d’Etienne Tshisekedi, s’est confié à ACTUALITE.CD sur les dernières questions relatives aux funérailles du Président de l’UDPS.

Conditionnez-vous toujours le rapatriement de la dépouille à la nomination d’un nouveau Premier ministre ?

C’est le peuple qui a posé cette condition. Nous soutenons le peuple. Nous sommes en harmonie avec le peuple.

Ce n’est pas un chantage ?

Si c’est le cas, donc c’est le peuple qui fait un chantage. Le peuple veut qu’un Premier ministre soit nommé le plus tôt possible pour que tout avance. Nous à l’UDPS nous écoutons toujours le peuple et nous allons suivre la voix du peuple.

Ce n’est pas un moyen pour avoir des postes ministériels ?

Nous n’avons pas besoin de postes. Tshisekedi ne voulait pas avoir un mandat n’importe comment. C’est la voie que nous allons suivre. Il faut que l’accord soit respecté et que le président nomme un Premier ministre et que l’UDPS puisse prendre ce poste et diriger le pays.

Donc vous revendiquez ce poste ?

Ce poste revient au Rassemblement. Selon les arrangements au niveau du Rassemblement, c’est l’UDPS qui doit le prendre.

Vous avez déjà un candidat ?

Nous avons beaucoup de gens compétents et nous allons en choisir un.

Quelles sont vos craintes si la dépouille arrivait à Kinshasa avant la nomination d’un nouveau premier ministre ?

Je crains que le peuple ne se prenne en charge étant donné que c’est la volonté du peuple.

Vous ne serez pas en train de nager à contre-courant de la volonté de la famille de Tshisekedi ?

La famille Tshisekedi n’est pas favorable à une discussion avec le gouvernement Badibanga. Pour la famille et le parti, Badibanga est un traître et nous n’allons pas discuter avec Badibanga.

Où en êtes-vous avec le choix du site du mausolée ?

Nous allons discuter avec les autorités qui seront nommées selon l’Accord de la Saint-Sylvestre. Nous sommes flexibles. Nous avons proposé trois sites : l’un devant le Palais de justice, l’autre au niveau du Pont Kasavubu et enfin à la permanence de l’UDPS. Au moment opportun, nous allons discuter avec les nouvelles autorités.

Comment se passe la collaboration avec le Rassemblement ?

On est en contact avec le Rassemblement. On a travaillé hier. Certains membres du Rassemblement sont intégrés dans le comité d’accueil de la dépouille mis en place par le Rassemblement. Nous travaillons ensemble.

Vous pouvez écouter l’intégralité de l’interview réalisée par Stany Bujakera ici.

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

 
Top