Liens commerciaux

0
Selon les sources dignes de foi, le vice premier ministre et ministre des affaires étrangères belge, Didier Reyders, a fait savoir discrètement à la famille biologique de feu Etienne Tshisekedi, dont la dépouille traine encore dans un funérarium de la capitale belge, qu’il était plus que temps de trouver les voies et moyens pour rapatrier au pays le corps de l’illustre disparu. Le ministre belge aurait fait la même requête auprès de son homologue congolais, Léonard She Okitundu en séjour en Belgique.
Apres avoir organisé des obsèques en l’honneur de l’opposant congolais décédé le 1er février 2017 sur son sol, la Belgique ne sait plus désormais que faire d’une dépouille qui tarde à rentrer en RDC. Pourtant, la législation belge veut que le corps d’un défunt soit impérativement inhumé 15 jours après son décès. Alors que l’on s’approche de ce délai légal, une sorte de guerre des nerfs persiste encore entre d’un côté la famille biologique du défunt associé à sa famille politique, et de l’autre côté, le gouvernement en place à Kinshasa, sur les modalités pratiques du rapatriement du corps.
Pendant ce temps à Bruxelles, les riverains se plaignent de l’afflux massif des congolais qui viennent se recueillir devant le lieu où est entreposé le corps du défunt, des embouteillages que cette situation provoque ainsi que des nuisances que cela entraine sur leur tranquillité.
PB

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

ORAO TELECOM

 
Top