Liens commerciaux

0

Joseph Kabila a mis complètement fin à sa collaboration avec les églises vendeuses du vent, appelées chez nous bizambi-zambi ou encore appelées abusivement les églises de réveil. Certains patrons donc des - faux pasteurs- à la tête de ces églises ont manifesté le souhait d' apporter une contribution aux assises de la CENCO. Ces derniers avaient tenté de joindre Joseph Kabila pour ce faire. Mais, la porte leur a été fermée hermétiquement.

Selon des sources proches de la majorité, Kabila a catégoriquement rejeté l' apport de ces pseudos pasteurs. Il s'est souvenu du flop au stade des martyrs, quand la pluie s' était abattue sur ces soi-disant hommes de Dieu, avec à leur tête l'imposteur Marini Bodho. Ce dernier a opéré un coup d'État à l'église du Christ au Congo. Marini continue à régner, alors que son mandat a pris fin depuis des années.

La présence de ces prédicateurs de nom allait soit souiller ou perturber les travaux des évêques catholiques au centre interdiocésain. Ces escrocs spirituels n' étaient en tout cas pas les bienvenus au dialogue pour Kabila. Tout de même, il faut rappeler que Joseph Kabila a recouru pendant des années au service de ces charlatans, avant de les repoussés aujourd'hui sans ménagement.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

 
Top