Liens commerciaux

0
Le Porte-parole du gouvernement, Lambert Mende a laissé entendre qu'il revenait à la justice de choisir ce qu'elle veut faire de l'opposant Moïse Katumbi.L’opposant congolais Moïse Katumbi a déclaré hier depuis la Belgique où il est en exile qu’il allait retourner au pays « avec le corps d’Etienne Tshisekedi« , le leader historique de l’opposition décédé la semaine dernière à Bruxelles, à l’âge de 84 ans. L’ex gouverneur du Katanga a fait cette déclaration en marge de la messe donnée jeudi en l’honneur d’Étienne Tshisekedi à la Basilique du Sacré-cœur de Bruxelles, où étaient rassemblés de très nombreux Congolais ainsi que des représentants politiques belges et français.

« Je vais rentrer avec la dépouille à Kinshasa », a-t-il déclaré. « Je vais accompagner le corps pour l’enterrement au Congo, a-t-il ajouté. Le plus important, c’est d’honorer le ‘Vieux’ ».

La venue de l’opposant provoquera son arrestation, d’autant que la justice congolaise l’a condamné à trois ans de prison dans une affaire de spoliation d’immeuble, à laissé entendre le ministre de la communication et des médias, Lambert Mende. Joint au téléphone par POLITICO.CD, le Porte-parole du gouvernement affirme que le retourne de M. Katumbi est « une bonne chose pour lui et la justice ».
« Il n’a pas un problème avec nous gouvernement, il a un problème avec la justice, s’il revient, la justice fera de lui ce qu’elle souhaite. Je me réjouis seulement qu’il ait enfin choisi d’en finir avec cette longue fuite. Et donc, s’il revient, ça sera une bonne chose pour lui et pour la justice« , a déclaré M. Mende.
Moïse Katumbi vit en exil depuis juin 2016 suite à sa condamnation dans cette affaire de spoliation d’immeuble, malgré plusieurs rebondissements, notamment, les révélations de la juge Chantal Ramazani, affirmant que ce procès une machination du pouvoir.
politico.cd
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

ORAO TELECOM

 
Top