Liens commerciaux

0
Le leader de la secte religieuse Bundu dia Kongo, dont les adeptes se sont affrontés avec les forces de l'ordre lundi et mardi à Kinshasa serait en fuite, d'après la La libre. « Ne Mwanda Nsemi serait en fuite et non dans une des deux résidences. Les lieux seraient occupés par une soixantaine de familles adeptes, ce qui explique sans doute que les forces de l’ordre – dont des militaires – n’aient pas encore donné l’assaut aux résidences« , affirme le média belge dans un article publié jeudi sur son site internet.

Les attaques à balles réelles de lundi et mardi contre des miliciens de la secte armés de pierres auraient fait 5 ou 6 morts, selon les sources, et plusieurs dizaines de blessés. Les quartiers respectifs des deux résidences, à Ngiri Ngiri et Ngaliema, ont été bouclés et une partie de la population a préféré quitter les lieux.

Par ailleurs, Ne Muanda Nsemi bénéficie néanmoins d’une inimité parlementaire grâce à son statut de député national.
politico.cd
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

ORAO TELECOM

 
Top