Liens commerciaux
           

0



A Goma, au Nord-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo, le festival Amani a fermé ses portes ce dimanche 12 février. Pendant trois jours, de nombreux artistes sont venus chanter et danser pour promouvoir la paix et la réconciliation. Et ce festival a eu aussi des retombées économiques pour les commerçants de la ville de Goma.


Le festival Amani a mis de la joie dans les coeurs et de l'argent dans les portefeuilles. Il a réuni, pour cette édition, 33 000 spectateurs, des organisateurs et des dizaines d'artistes. Pendant trois jours, les commerçants de Goma se sont frotté les mains, à commencer par les restaurateurs présents sur le site du festival. « Je vends la bière et de la nourriture. Ce festival nous a permis de vendre plus. En comparaison avec un week-end normal, ici, à Amani, on a peut-être triplé nos ventes, c'est intéressant », explique Lydia, l'une des restauratrices.


Quelques stands plus loin, même satisfécit pour Déborah, vendeuse de bijoux artisanaux, pour qui le festival Amani est un bon coup de pub. « Les gens demandent nos cartes de visite, ils demandent où se trouve notre boutique, certains passent commande. Vraiment ça nous donne une visibilité et nous permet d'être plus connus », se réjouit-elle.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

 
Top