Liens commerciaux

0


Le Phare annonce ce matin que le président de l’UDPS, l’opposant historique Etienne Tshisekedi, en séjour à Bruxelles a déjà passé l’essentiel des examens médicaux nécessités par son état.


Citant le docteur Kambanda Kana, interrogé par Top Congo, le journal indique que le bulletin de santé de l’opposant congolais est rassurant.


Toutefois, fait savoir le quotidien, aucune date de son retour au pays ne peut être avancée sans l’avis de ses médecins traitants.


A en croire Dr Kabanda Kana, les médecins ont recommandé à Etienne Tshisekedi de prendre suffisamment de repos avant de se replonger dans la fournaise de la politique congolaise, où il est appelé à jouer un rôle majeur au sein d’une institution chargée de la surveillance du processus électoral et de la bonne mise en œuvre des résolutions de l’Accord du 31 décembre 2016.


Citant des sources à Kinshasa, Le Phare mentionne qu’il n’est pas exclu que le retour de l’opposant dans la capitale intervienne la semaine prochaine.


Etienne Tshisekedi brûle d’envie de revenir se mettre au service de son peuple, en vue d’accélérer les modalités de nomination du Premier ministre, de la composition du gouvernement, du réaménagement de la CENI et du CSAC, de la finalisation de l’Arrangement Particulier, fait savoir le journal.


Pour sa part, La Prospérité fait savoir que le retour d’Etienne Tshisekedi au pays dépendra de son bilan médical, après le check-up complet.


Pour le journal qui cite aussi le docteur Kambanda Kana, ce retour dépend également de la décision de son médecin traitant et de sa propre décision.


Dans l’article, on apprend notamment qu’il était prévu que Tshisekedi se rende en Europe en novembre 2016, pour un contrôle de routine.


Mais c‘est finalement le 24 janvier 2017 qu’il s’est rendu à Bruxelles.


L’idéal aurait été qu’après toute cette gymnastique, qu’il reste un peu longtemps au repos, commente le quotidien.


L’Avenir s’intéresse au Rassemblement de l’opposition qui, selon le journal, est « au bord de l’implosion ».


« Katebe et Katumbi à couteaux tirés, le Rassemblement au bord de l’implosion », titre le quotidien.


M. Katebe Katoto a dernièrement brisé le silence au moment où ses pairs du Rassemblement de l’opposition cherchent noise à la Majorité Présidentielle, écrit le journal.


Le richissime homme d’affaires avait semé la confusion et le doute au sein de l’opinion sur le choix du Premier ministre par le Rassemblement, mentionne encore le quotidien.


A en croire le journal, M. Katebe Katoto estime qu’il n’y a pas de problème si le Rassemblement doit présenter des candidats au Chef de l’Etat qui doit en choisir un au poste de Premier ministre. Ce que refuse de faire jusqu’ici le Rassemblement qui veut présenter un seul candidat.


L’Avenir pointe ainsi le désaccord entre Katebe et son frère Katumbi. Ce dernier aurait écrit sur Twitter : « C’est Félix Tshisekedi », avant d’ajouter : « Il n’est pas dit que le Rassemblement présente une liste de candidats ».
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

 
Top