Liens commerciaux

0



e coordonnateur du Rassemblement de l’opposition dans les provinces issues de l’ancien Katanga, Gabriel Kyungu, propose que la présidence du Conseil national de suivi de l’accord du 31 décembre (CNSA) soit confiée à la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) qui assure la médiation dans les discussions entre le pouvoir et l’opposition.


Au cours d’un meeting organisé le week-end à Lubumbashi, Gabriel Kyungu a estimé que l’un des blocages dans l’application de l’accord du 31 décembre est la présidence du CNSA.


Selon l’accord, ce poste est attribué au président du conseil des sages du Rassemblement. Poste occupé par Etienne Tshisekedi jusqu’à sa mort le 1er février dernier. Depuis sa mort, certains regroupements et personnalités politiques réclament que l’attribution du poste de président du CNSA soit rediscutée.


Vendredi dernier, la Majorité présidentielle et le Front pour le respect de la constitution (opposition) ont appelé à une «renégociation» du poste de président du Conseil national de suivi de l'accord.


Gabriel Kyungu recommande que ce poste revienne à la CENCO, expliquant que la conférence épiscopale jouit d’une crédibilité unanime au sein de la classe politique.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top