Liens commerciaux
           

0
Dans une correspondance adressée ce lundi 20 mars 2017 à la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), François Mwenga Lubuele et Mazhunda Marcel, respectivement coordonnateur adjoint et questeur du FRC, affirment leur volonté de participer au prochain gouvernement.

«Nous confirmons qu’au cours d’un échange suite à votre visite au siège du MLC en date du 05 janvier 2017, nous avons obtenu de Madame Bazaiba, de ses adjoints, et des autres cadres du MLC et du Front la reconnaissance du droit et un accord des principes de laisser le Front participer au Gouvernement étant entendu que le MLC parti politique refuse cette option», dit la correspondance.

Au micro d’ACTUALITE.CD, François Mwenga Lubuele va plus loin et accuse Bazaiba de tricherie.

«Pour participer à ces assises, ils ont triché. On vous donne trois places pour représenter le FRC et vous les donner à trois membres du MLC. On reproche à Bazaiba la tricherie ».

Contrairement à la position défendue par Bazaiba, François Mwenga ne revendique pas la présidence du Conseil national du suivi de l’Accord (CNSA).

«L’accord politique a été signé sans notre avis. Nous ne voulons pas revenir sur cet Accord. Cependant, l’accord dit que ce poste revient au Rassemblement», a-t-il affirmé.

Pour lui, Eve Bazaiba ne peut plus engager le Front pour le respect de la Constitution.

«C’est moi l’honorable Mwenga qui assure le leadership. Tous les autres membres fondateurs du Front sont derrière», a-t-il lâché.

Eve Bazaiba a toujours clamé la volonté pour le FRC de ne pas participer à ce qu’elle qualifie de partage des postes au niveau du gouvernement, mais souhaite que la présidence du CNSA revienne à cette plateforme.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top