Liens commerciaux

0
Le mode de désignation du prochain Premier ministre, le rôle de la CENCO pendant la période préélectorale, la répartition de 64 portefeuilles du prochain gouvernement, sont là les points qui bloquent encore les discussions sur l’arrangement particulier censé accélérer la mise en œuvre de l’Accord de la Saint-Sylvestre.










L’autre défi, c’est la question de la succession d’Étienne Tshisekedi à la tête du Conseil national du suivi de l’Accord et du processus électoral (CNSA) doublée de la crise de leadership au Rassemblement.

La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) qui fait la médiation espère un atterrissage le plutôt possible. Ce n’est pas par hasard que la reprise de ces discussions intervient un jour après l’ouverture de la session parlementaire du mois ma




Une session qui devrait notamment statuer sur le CNSA et l’installation du nouveau gouvernement issue de l’Accord du 31 décembre.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top