Liens commerciaux

0



Des jeunes, présentés par les autorités locales comme ayant servi dans les rangs des miliciens Kamuinités tant nationales que provinciales sommes engagés dans un processus du dialogue pour une paia Napu, sont sortis dimanche 19 mars après-midi sur les artères de Kananga, scandant des chants de joie pour marquer leur désengagement aux affrontements contre les forces de l'ordre. 

Le vice-gouverneur du Kasaï-Central, Justin Milonga est allé à leur rencontre et leur a lancé un message de paix. Devant la presse, Justin Milonga, a par la suite appelé toute la population locale à s’inscrire dans le schéma de la paix. «Nous profitons de ce souci ardent de notre population afin de lancer un message à tous les fils et filles de la province du Kasaï-Central, les parents et tous les autres enfants qui continuent à militer dans les rangs des miliciens, que ce temps est révolu; pour autant leurs lieutenants et les autorx durable», a-t-il affirmé. Au terme de sa mission dans cette province, vendredi 17 mars, le vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur, Emmanuel Ramazani Shadary, a affirmé en effet avoir «pris langue avec la famille du défunt Kamuina Nsapu». 

Selon lui, les deux parties sont tombées d’accord notamment sur la procédure à suivre quant à l’exhumation, la présentation des restes du corps à la famille et l’inhumation suivie des rites coutumiers. Le chef Kamuina Nsapu, qui contestait l’autorité de l’Etat, a été tué en août 2016 dans un affrontement avec les forces de l’ordre. Depuis lors, des miliciens se réclamant de sa mouvance, se sont violemment affrontés aux forces de sécurité congolaises, causant de nombreuses victimes.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top