Liens commerciaux
           

0
« Que le pape vienne ou pas, cela ne changera rien dans le pays ». C’est en ces termes que s’est exprimé le porte-parole du gouvernement congolais Lambert Mende après l’annonce par le pape François de l’annulation de sa visite prévue entre le mois de juillet et le mois d’août en RDC.

« Si le pape ne vient pas ça va changer quoi ici? Il avait prévu de venir en RDC mais également en République du Congo. Mais s’il annule, où est le problème? vous avez vu combien de papes venir
en RDC ? », clame Lambert Mende.

Le porte-parole du gouvernement estime cependant qu’il ne s’agit nullement d’un désaveu du pourvoir de Kinshasa.

« Non! Il ne s’agit pas d’un désaveu. Il ne viendra pas et ce n’est pas un problème. La RDC a des problèmes certes, mais les autorités sont là, il n y a pas désaveu », insiste t-il avant de rappeler que la classe politique congolaise a plus de responsabilité et maturité sur la situation politique jugée inquiétante.

« C’est à nous, la classe politique congolaise de nous mettre à l’évidence pour sortir vite de cette situation inquiétante que vient d’évoquer notamment le Pape. Qui ne sait pas que la situation politique actuelle est inquiétante? Nous acteurs politiques,nous devons agir avec responsabilité pour sortir de cette crise, de cette situation inquiétante », a conclu le ministre Lambert Mende.

Le pape Francois a annulé le lundi 13 mars dernier sa visite prévue en RDC entre juillet et août 2017. La situation politique actuelle est jugée inquiétante.

Stanys Bujakera
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top