Liens commerciaux

0
Concernant la restructuration inopportune et irrégulière des organes du Rassemblement, il est utile de signaler à l’opinion publique que lors des travaux de la Conférence de Genval en juin 2016 autour du Président Tshisekedi, le tandem G7-AR avait catégoriquement refusé la
création du poste de président du Rassemblement devant être occupé par le président Tshisekedi», a cogné celui qui continue à se réclamer
porte-parole légitime Une déclaration aux allures d’accusation et de révélation. Ainsi se
caractérise la déclaration de Bruno Tshibala, porte-parole du Rassemblement, au sortir de la première réunion du Conseil des sages du Rassemblement aile Kasa-Vubu. «Concernant la restructuration
inopportune et irrégulière des organes du Rassemblement, il est utile de signaler à l’opinion publique que lors des travaux de la Conférence de Genval en juin 2016 autour du Président Tshisekedi, le tandem G7-AR avait catégoriquement refusé la création du poste de président du Rassemblement devant être occupé par le président Tshisekedi», a déballé Tshibala qui suspecte ces deux plateformes pro Katumbi de jouer aux combines et intrigues politiciennes. Après l’aile Limete, c’était le tour du Rassemblement aile Kasa-Vubu de tenir sa première réunion sous les auspices de son président du
Conseil des sages, Joseph Olengankoy, mardi 14 mars 2017. Au sortir de cette réunion, Bruno Tshibala, porte-parole, a fait une déclaration fracassante et musclée. Il s’en prend au tandem G7-AR, deux plateformes pro Katumbi, qui, lors des assises de Genval, s’était catégoriquement opposé à la création du poste de président du Rassemblement. «Devant cette résistance farouche du tandem G7-AR, et pour ne pas faire échouer les travaux, un compromis fut trouvé consistant à confier le poste du président du Conseil des sages, autorité suprême du Rassemblement, au président Etienne Tshisekedi wa Mulumba», a déballé Tshibala. Et de s’étonner: «force est de constater, curieusement et de manière suspecte, que le même tandem politique G7-AR, accepte, après la mort de Tshisekedi, la création du poste de président du Rassemblement, une coquille vide et ridicule, pour l’attribuer à Felix Tshisekedi Tshilombo, en vue de s’attribuer celui du président du Conseil des sages et, de droit, président du CNSA, un poste politique stratégique». Suspect, selon Tshibala qui croit dur comme fer que cette initiative est motivée par des combines et des intrigues politiciennes.
Les actes inadmissibles décriés
«Cette restructuration contraire à la lettre et à l’esprit des décisions de Genval… a été proposée et appliquée en dehors et avant même l’adoption formelle du règlement intérieur du Rassemblement en
préparation», a-t-il dénoncé non sans rassurer que le Conseil des sages fera tout ce qui est nécessaire et possible pour maintenir l’unité et la cohésion du Rassemblement, condition sine qua non pour
assurer la mise en œuvre efficace et rapide de l’Accord politique global et inclusif du 31 décembre 2016, considéré comme héritage politique légué par Etienne Tshisekedi au Rassemblement et au peuple RD-congolais. Déjà, le Conseil des sages, de l’avis de Tshibala, a, tout en décriant «les actes inadmissibles» posés par les auteurs de la restructuration, désigné Joseph Olenghankoy Mukundji comme président de cet organe. Il a la lourde tâche de remettre de l’ordre au sein du Rassemblement et de ramener les autres ailes à l’esprit des engagements de Genval. «Le Conseil des sages s’engage à rester fidèle à la lettre et à l’esprit des engagements de Genval, à poursuivre le combat politique du président Etienne Tshisekedi…», a-t-il rassuré. Par ailleurs, l’aile Kasa-Vubu persiste et signe que la nomination de Bruno Tshibala Nzhenzhe aux postes de SG adjoint de l’UDPS et de porte-parole du Rassemblement par le Sphinx de Limete, est irrévocable par respect de la mémoire et de la décision de l’illustre disparu.

Bijoux KULOSO
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top